Disparition de Jean-Baptiste: le coup de gueule et l'appel à l'aide de ses proches

Avec le soutien de

Cela fait sept jours que les proches de Jean-Baptiste Boudet sont sans nouvelles de lui. Dimanche dernier, il est parti du Maïdo pour se rendre dans Mafate pour camper. Jean-Baptiste devait rentrer dès lundi mais il n'a plus donné de nouvelles. Mercredi matin, la tente et le sac à dos du jeune homme ont été retrouvés par des randonneurs au niveau du Grand Bénare. 



Hier de nouvelles recherches ont été organisées par les proches de Jean-Baptiste, mais sans la présence des autorités. Et les proches de Jean-Baptiste dénoncent cette situation. "Nous sommes nombreux à faire de la randonnée et demain le cas de notre ami Jean-Baptiste peut très bien vous concerner. Nous, ses proches malgré la fatigue et les nuits blanches, sommes toujours présents sur les sentiers pour retrouver notre ami. Pouvez-vous comprendre qu'au bout de 5 jours de recherches, tout ce qu'a pu nous annoncer un gendarme est que pour le moment les recherches sont en stand-by. Nous non ! Pouvez vous comprendre qu'un gendarme nous informe des coûts d'un survol en hélicoptère ? Nous non !", expliquent ses proches. 



L'appel aux élus 



Du coup, les proches de Jean-Baptiste ont décidé d'organiser eux-mêmes les recherches et se posent la question de louer eux-mêmes un hélicoptère. D'autant qu'hier durant les recherches, un pull a été retrouvé au niveau du Grand Bénare. 



Ils lancent un appel à l'aide auprès de la population réunionnaise mais également des élus. "On doit continuer à bouger seul de notre coté (…). S'il faut prendre des risques pour aller chercher notre ami vu que les autorités compétentes ne bougent pas assez, on le fera ! Et peut-être que cette fois au lieu de rechercher une seule personne, il faudra dix hélicoptères pour aller rechercher tous les proches de Jean-Baptiste. Nous avons besoin de plus de moyens, notamment d'hélicoptères, d'équipes au sol, nous avons besoin de personnes expérimentées", précisent les proches de Jean-Baptiste. 



"Nous appelons tous les élus, maires, députés, sénateurs, tous ceux qui peuvent nous aider à faire bouger les choses et nous aider à retrouver notre ami, aidez nous s'il vous plaît", ajoutent-ils .



Dès ce matin, de nouvelles recherches sont organisées. Pour rappel, Jean-Baptiste mesure 1,90 mètre, il est blond et portait une caquette et des chaussures Adidas noires au moment de sa disparition. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires