Discours-programme : nouvelle législation pour la presse

Avec le soutien de

Le gouvernement annonce clairement ses intentions : outre une nouvelle législation pour la presse, il prévoit également d’apporter des amendements à l’Independent Broadcasting Authority (IBA) Act. Les conditions de licence pour les radios privées seront ainsi modifiées alors que les pénalités tombant sous cette loi seront durcies. L’IBA sera aussi appelée a réglementer les médias électroniques.

Le discours-programme énoncé par le président de la République, ce mardi 8 juin 2010, au Sir Harilal Vaghjee Hall, a pour objectif d’ébaucher les grandes lignes de l’action gouvernementale pour les cinq prochaines années. Mais ce qui ressort surtout de cette énumération de projets, c’est le désir manifeste du gouvernement d’intervenir davantage dans le secteur de la communication, pour restreindre sa liberté.

Ainsi, le gouvernement de Navin Ramgoolam compte introduire une nouvelle législation d’encadrement pour la presse, pour, est-il annoncé dans le discours-programme, une meilleure «protection des droits fondamentaux du citoyen».

Cependant, aucune indication précise n’ayant été donnée dans le discours-programme quant à la forme que prendront ces nouvelles mesures, ceux sensibles à l’actuelle tension presse/pouvoir, notamment avec le boycott des titres du Groupe La Sentinelle, ne manqueront pas de soupçonner le gouvernement de vouloir raidir davantage sa position quant à la liberté de la presse.

C’est justement sous le chapitre «Liberté d’expression» que Sir Anerood Jugnauth, en sa qualité de président de la République, a annoncé la préparation de ce nouveau projet de loi. D’autant plus qu’aucune mention n’a été faite sur la Freedom of Information Act.

Des amendements constitutionnels sont aussi à prévoir au cours de la présente mandature avec pour objectif déclaré de «consolider la démocratie». Il est aussi prévu que le gouvernement entame une reforme électorale. Des consultations nationales précéderont ces réformes.

D’autre part, comme il fallait s’y attendre, les taxes introduites par l’ancien ministre de Finances, Rama Sithanen, seront rapidement éliminées du système fiscal. La National Residential Property Tax et les taxes sur les intérêts bancaires seront bientôt enlevées. Le nouveau ministre de Finances, Pravind Jugnauth, compte reprendre son projet de Duty Free Island là où il l’avait laissé en 2005. Pour ce qui est de la compensation salariale annuelle, le Président de la République a annoncé la dissolution de la National Pay Council et un retour aux négociations tripartites.

En ce qu’il s’agit du transport en commun, le gouvernement souhaite dégager une nouvelle stratégie pour ce secteur. Outre un Bus Modernisation Programme, le projet métro-léger, mis au placard durant le dernier quinquennat du gouvernement de Navin Ramgoolam, revient à l’avan-plan.

Pour rappel, en décembre dernier, suite à une question supplémentaire du leader de l’opposition au Parlement, le ministre des Infrastructures publiques et du Transport intérieur avait annoncé que le gouvernement allait privilégier le Rapid Bus Transit au détriment du Light Rail Transit.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires