Diana King, l’interprète de Shy Guy et de L-L-Lies, invitée au Festival Kreol

Avec le soutien de

La star Diana King sera l’invitée de marque pour le Festival International Kreol qui se tiendra du 10 au 12 décembre prochain. Née en Jamaïque d’une mère Indienne et d’un père Africain, elle a évolué parmi des artistes tel que Shabba Ranks et Notorious B.I.G.

Une pointure internationale est attendue pour la 5e édition du Festival International Kreol. Il s’agit très probablement de la chanteuse Diana King mondialement connue pour ses tubes tels que Shy Guy, I Say a Little Prayer et l’incontournable L L Lies.

Célèbre dans le monde de la soul, du reggae dancehall et du RnB, elle devra se produire au concert prévu le 12 décembre aux Salines, à Port-Louis. Aux cotés de la non moins populaire Samantha Nourry, une chanteuse de « zouk love » de l’île sœur qui marie aussi bien le zouk au séga ainsi que les artistes locaux tels que Menwar, Alain Ramanisum et les groupes OSB Crew, Rasinn et Zotsa.

Née le 8 novembre 1970 à Spanish Town, en Jamaïque, d’une mère Indienne et d’un père Africain, elle a fait ses débuts en chantant du gospel dans les églises et les clubs de chants de Kingston. Shabba Ranks la prend sous son aile. Influencé par celui-ci, sa carrière décolle après son « featuring » sur l’album Ready to Die du rappeur new-yorkais Notorious B.I.G. en 1994.&nbsp

Inspirée par la reggaefusion, elle touche aussi à la pop et signe avec Sony Music. Son premier single, « Shy Guy » fait un carton. Il est classé 13e au Billboard Top 100 et obtient même un disque d’or aux Etats-Unis. Numéro 2 au UK Single Chart, le disque se vend à près de cinq millions d’exemplaires à travers le monde.&nbsp

« Shy Guy » figurera même à la bande originale du film “Bad Boy” et sera considérée comme disque de l’année 1995 par une radio japonaise. En 1997, sa reprise de « I Say&nbsp Little Prayer », chanson de Dionne Warwick trente ans plus tard est bien accueillie. Le titre sera aussi sur la bande originale du film « My Best Friend’s Wedding ». La même année, L-L-Lies fait un tabac.

Après avoir chanté avec Céline Dion et travaillé avec Madonna et les chanteuses Brick &amp Lace. Elle est désormais à la tête de son label ThinkLikeAgirl et fait souvent des tournées en Asie. Pour revenir au Festival International Kreol, le thème retenu par les autorités cette année est «nou fier nou kreol».

&nbspAuparavant, «nou tou kreol» était fortement pressenti par le ministère du Tourisme, qui hormis le ministère des Arts et de la Culture, est l’autre principal organisateur de cet évènement. Or, «nou tou kreol» a été contesté par bon nombre de personnes dans le public. Un cadre au ministère du Tourisme déclare : «Pour chaque Festival International Kreol, le ministère demande aux travailleurs sociaux de sonder le public dans les régions où ils œuvrent, sur les thèmes proposés. Mais «nou tou kreol» n’a pas plu à de nombreux Mauriciens. Certains ont dit qu’ils ne se reconnaissent pas dans ce thème». Cette source explique que «pourtant, le ministère&nbsp du Tourisme, notamment, le ministre de tutelle, Nando Bodha, lui-même tenait à ce thème parce que «nou tou kreol» marque à son avis, une étape supérieure, où les Mauriciens partagent leur identité créole».

Interrogé à ce sujet, un autre cadre, cette fois, au ministère des Arts et de la Culture, confie «je pense que c’est parce que nou tou kreol est plutôt un slogan pour la célébration de l’indépendance. Il est trop général, banal. Nou fier nou kreol met l’accent sur la fierté d’être créole, c’est plus frappant».

Bref, le thème final est trouvé. Sur le fait que le Festival International Kreol soit réduit à deux jours, au lieu d’une semaine comme c’était le cas lors des éditions précédentes, notre source au ministère du Tourisme indique que c’est, premièrement, parce que la décision d’organiser le festival cette année a été prise un peu tard. «Trop short notice pour prévoir des activités sur une plus longue durée», révèle ce cadre. Deuxièmement, «à cause d’un budget limité».

L’agenda des activités pour ce festival, qui se tient du 10 au 12 décembre est comme suit :&nbsp

1er jour du festival, le 10 décembre

Le coup d’envoi du Festival International Kreol sera donné dans l’après-midi du 10 décembre.&nbsp De 16 à 18h, plusieurs personnalités de l’Océan Indien, animeront une conférence sur le thème «Nou fier nou kreol». A partir de 18h au Morne, une soirée typique est prévue, incluant séga et jeu de mots, plus connue à Maurice comme les «sirandane».

2ème jour du festival, le 11 décembre

L’espace kreol sera ouvert au Caudan, de 10h à 18h. Cet espace comprendra expositions de tableaux, de produits artisanaux faits par des femmes entrepreneurs et des réalisations du sculpteur PEM, ainsi qu’une exposition culinaire. Il comportera également une vente de livres en kreol d’auteurs de l’Océan Indien. Un défilé présentant des costumes d’antan aura aussi lieu. Parallèlement, l’orchestre de l’atelier Mozar assurera une animation musicale, au Caudan, de midi à 14h.

Puis, à 18h, le centre Nelson Mandela prendre le relais de l’animation musicale, avec des chants de Noël majoritairement, en créole.

Le concert du Festival International Kreol, le moment le plus attendu de l’évènement annuel, débutera vers la même heure à Les Salines et se poursuivra jusqu’aux petites heures du matin, le 12 décembre.

3ème et dernier jour du festival, le 12 décembre

Après le all night concert, le Festival International Kreol 2010 sera clôturée au centre MGI à Moka, avec une pièce de théâtre en créole, intitulé «Rekwiem» (ndlr : en français Requiem), à partir de 20h. L’auteur de l’œuvre théâtrale est le linguiste Dev Virahsawmy.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires