Deux ministères promettent d’apporter un soutien financier aux éleveurs de porcs

Avec le soutien de

Le président de la Fédération Créole Mauricien (FCM), le père Jocelyn Grégoire a obtenu l’assurance du ministère de l’Agro-industrie et de celle de l’Intégration&nbsp Sociale que des aides financières additionnelles seront prochainement proposées aux éleveurs de porcs. (photo :&nbsp Manifestation des fédérations d''éleveurs porcins dans les rues de la capitale le 13 juillet dernier).

Les éleveurs de porc seraient en passe de trouver la lumière au bout du tunnel. En effet après avoir&nbsp rencontré des fonctionnaires du ministère de l’Agro Industrie et de l’Intégration Sociale, le père Jocelyn Grégoire aurait finalement obtenu la promesse que ces deux ministères offriront un soutien financier aux éleveurs de porcs. « Il faut d’abord préciser que cela a été rendu possible grâce à l’intervention du Premier ministre », explique un proche collaborateur du prêtre.

En effet, lors d’un tête-à-tête avec le chef du gouvernement le 11 août dernier, ce dernier avait donné l’assurance au président de la FCM qu’il allait demander aux autorités concernées de venir en aide aux éleveurs qui sont en difficulté après que la grippe porcine eut affecté leur élevage. « Nous sommes ravis de constater qu’après avoir eu plusieurs séances de travail avec ces officiers, les éleveurs de porcs pourront enfin souffler », ajoute ce dirigeant de la FCM.

L’Etat avait en 2007 annoncé une hausse de la compensation accordée aux éleveurs de porc. Il avait été conclu que les éleveurs ayant un élevage de moins de 20 porcs auraient droit à une compensation mensuelle de Rs 4000, alors que ceux possédant entre 21 et 50 bêtes, percevraient une compensation de Rs 5500, tandis que les éleveurs ayant plus de 52 bêtes obtiendraient une compensation de Rs 6500. Une source du ministère de l’Agro Industrie nous informe que ces fonds avaient été « gelés ».

Cette situation a, à plusieurs reprises, été décriée par les éleveurs, qui avaient par la même occasion manifesté leur grogne dans les rues de la capitale, le 13 juillet dernier. Brandissant banderoles et pancartes et criant à l’injustice, les membres de la Mauritius Pig Marketting Cooperative Federation et la Fédération des éleveurs porcins criaient à l’injustice.

Rose Delima Bégué, la présidente de la Mauritius Pig Marketing Cooperation Federation avait lors de cette manifestation déploré les faux espoirs que donnent le gouvernement depuis 2007.
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires