Deux malfaiteurs font main basse sur Rs 59 556 au bureau de poste de Bambous

Avec le soutien de

Le bureau de poste de Bambous a été attaqué par deux braqueurs à la mi-journée de ce mercredi 18 mai. Une somme de Rs 59 556 a été emportée. La police étant absente aux bords du bureau de poste depuis que le tribunal de la localité a déménagé, les malfaiteurs en ont profité pour passer à l’acte.

Un important dispositif policier a été déployé depuis 11h50 ce mercredi 18 mai pour retrouver les auteurs du braquage au bureau de poste de Bambous. Deux voleurs ont emporté la somme totale de Rs 59 556 provenant de la caisse, après avoir enjambé le guichet et menacé une préposée.

Vima Tezoo, 33 ans, la caissière, a été longuement entendu dans les locaux de la Criminal Investigation Division (CID) de Bambous peu après le hold-up. Elle explique avoir soudainement aperçu deux hommes masqués et armés d’un couteau devant son guichet. Brandissant l’arme tranchante vers la caissière, l’un des braqueurs l’a tenue en respect tandis que l’autre s’est servi. Les deux hommes ont ensuite pris la fuite en filant à travers le terrain en friche qui sert de plantation de « brèdes songe » derrière la poste.

D’après les premiers éléments de l’enquête, les deux hommes ont bien calculé leur coup mais sont passés à l’acte le jour où une faible somme d’argent se trouvait dans la caisse. En effet, c’est la période de paiement de la pension aux retraités. Or, ce mercredi 18 mai, 90 % des pensions avaient déjà été versées et cette journée n’était réservée qu’à une poignée de bénéficiaires.

Ensuite, le bureau de poste est désormais excentré, le tribunal de Bambous qui se trouvait à côté ayant déménagé vers la Ferme. Ce qui explique l’attaque, des policiers n’étant plus en fonction à proximité.

Les limiers de la CID de Rose-Hill, de Quatre-Bornes et de Bambous, la Dog Unit, la Special Support Unit (SSU) et la Major Crimes Investigation Team (MCIT) de Curepipe ont été mandés sur les lieux. L’adjoint au commissaire de police, Mario Nobin était également sur le terrain pour coordonner l’enquête dirigée par l’ASP Daniel Monvoisin.

Un raid a été effectué en début d’après-midi de ce mercredi dans la région de Bambous, de Quatre-Bornes et de Rose-Hill, pour tenter de retrouver les braqueurs, cela en se basant sur la description fournie par Vima Tezoo. Celle-ci affirme avoir vu deux hommes bruns de faible corpulence. L’un portait une paire de jeans noire et un T-shirt rouge.

A 16 heures ce vendredi, le bureau de poste de Bambous fermait ses portes. Selon un des responsables, les opérations devraient reprendre normalement dans la matinée du jeudi 19 mai.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires