Deux écrivains mauriciens à l?honneur

Avec le soutien de
Il a consacré toute sa vie à la poésie et s?en trouve récompensé. Edouard Maunick a été couronné jeudi par le Grand Prix de la Francophonie 2003 décerné par l?Académie française. Le même jour, Natacha Appanah-Mouriquand, écrivain, a remporté, le 9e Prix RFO du livre 2003 pour son roman Les rochers de Poudre d?Or, publié aux Editions Gallimard, dans la Collection Continents Noirs. A 72 ans et après 50 ans de poésie, Edouard Maunick s?est vu récompensé du plus grand prix qu?un poète francophone puisse recevoir. Son prix comprend la somme de 22 500 euros alors que le Grand Prix 2002 avait été attribué à Bronislaw Geremek, ancien chef de la diplomatie polonaise. La nouvelle, Edouard Maunick l?a apprise par les gens de la rue à Rose-Hill. Des gens avec qui il se sent intimement lié. Et c?est là que le poète a trouvé « sa première grande récompense » (le fait d?être reconnu par les siens), comme il l?affirme. Son ami de toujours, Alain Decaux, l?avait prévenu : il se peut qu?il ait cet honneur. « C?est à mon pays, à ma famille, à mon fils Olivier, et à tous ceux qui ont toujours vibré avec moi que revient le prix », déclare notre poète national à la voix africaine, avec sa note de modestie habituelle. Sa première pensée va à tous ceux qui ont une signification majeure pour lui. « Il faut toujours penser à l?universel », précise-t-il. Dans cette foulée d?émotions, il n?oublie pas de remercier tous ses amis qui l?ont aidé durant plus de 20 années d?écriture. « C?est tout cela qui a contribué à faire que j?obtienne ce prix », confie-t-il. Il n?oubliera pas non plus de remercier la francophonie car « la francophonie, n?est pas un pays mais des pays, pas une langue mais des langues, la francophonie, c?est? la poésie ». L?avenir après ce prix, Edouard Maunick considère que c?est une continuité. « Le Grand Prix de la Francophonie n?est pas une gare où tout s?arrête. On peut aller plus loin et sans prétention. » Il lui reste beaucoup à dire et cette récompense vient comme la confirmation que toutes ces années passées ne sont pas figées dans des vains propos. Il avait raison d?écrire et il a écrit. « Et j?ai autant de raisons de le faire maintenant », ajoute-t-il. Il lui reste à présent à réfléchir et surtout à répondre. « Demain le poète Maunick ne se taira pas », confirme-t-il avec insistance. Natacha Appanah-Mouriquand ne se tait pas non plus. Le jury, sous la présidence de l?écrivain Daniel Picouly, lui a décerné le Prix du livre RFO 2003. Elle a été choisie à l?unanimité parmi 13 romans de la littérature outre-mer sélectionnés pour être présentés. Natacha Appanah-Mouriquand est journaliste à Lyon depuis 1999. Son premier roman, Les rochers de Poudre d?Or, a été récompensé d?une dotation d?un montant de 5 000 euros pour ce 9e Prix RFO du livre 2003. Les rochers de Poudre d?Or est un roman qui se passe en deux espace-temps : l?Inde et l?île Maurice. Quatre Indiens décident de quitter l?Inde à bord de l?Atlas pour chercher fortune et bien-être dans une île perdue au milieu de l?ocean Indien. Mais, la désillusion sera au rendez-vous : coups de fouet, marronnage et viol. Outre leurs mésaventures, le roman reste un riche document sur l?histoire et la géographie. Le jury était composé de Laure Adler (directeur de France Culture), Françoise Barret-Ducrocq (Secrétaire générale de l?Académie Universelle des Cultures), Paule Constant (écrivain), Edouard Glissant (écrivain), Alexandre Jardin (écrivain), Jean-Marie Ozanne (librairie Les Folies d?encre), Gisèle Pineau (écrivain), Martine Laval (critique littéraire, Télérama) et Dany Laferrière (écrivain et Prix RFO 2002 pour « Cette grenade dans la main d?un jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ? » aux Editions Le Serpent à plumes).
Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x