Détournement de Rs 4,5 millions : l’inspecteur Ramchurn en liberté conditionnelle

Avec le soutien de

L’inspecteur Ramchurn, «Police Prosecutor», aurait détourné Rs 4,5 millions au préjudice d’un centre d’appels.

Après avoir passé une nuit en cellule, l’inspecteur Ramchurn a recouvré la liberté ce jeudi 29 août. Poursuivi pour blanchiment d’argent, il a dû fournir une caution de Rs 15 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 500 000.

Il était recherché par le Central Criminal Investigation Department, qui enquête sur le détournement de Rs 4,5 millions au préjudice d’un centre d’appels. Et, hier, l’inspecteur Bojnathsing Panray Ramchurn a été arrêté. C’est ce matin, jeudi 29 août, que ce dernier a pu recouvrer la liberté après avoir comparu en Cour correctionnelle.

Ce Police Prosecutor fait face à accusation provisoire de blanchiment d’argent. Il a été impliqué dans cette affaire par Sharone Soorkea, Accounts Clerk, qui a été arrêtée le samedi 24 août.

Soumise à un interrogatoire serré, Sharone Soorkea, qui répond à 25 chefs d’accusation de détournement de fonds, a indiqué que l’inspecteur de police serait l’un des principaux bénéficiaires de cette fraude. Le délit, selon elle, aurait été commis au cours des 12 derniers mois. Elle a indiqué aux enquêteurs que c’est sur deux comptes que l’argent détourné a atterri, alors qu’elle devait faire des paiements à des compagnies étrangères.

Sharone Soorkea a raconté aux policiers du CCID que lorsqu’elle a fait la connaissance de l’inspecteur Ramchurn ils se seraient échangé leurs numéros de téléphone. Et auraient par la suite entamé une relation.

Elle a expliqué que c’est elle qui remboursait la carte de crédit de l’officier de police. Récemment, a-t-elle ajouté, Bojnathsing Panray Ramchurn a laissé un à-valoir de Rs 200 000 à la compagnie Leal pour l’achat d’une BMW. Celle- ci coûte Rs 1,4 million. Ils auraient également profité de l’argent détourné pour voyager. Le mois dernier, l’inspecteur Ramchurn et elle étaient à Rodrigues et samedi, lorsqu’elle a été arrêtée, ils revenaient de Malaisie…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires