Des Miss écolos pour la planète

Avec le soutien de

Les finalistes du concours Miss Earth Mauritius étaient mercredi à l’hôtel La Pirogue.

Les onze prétendantes à la couronne de Miss Earth Mauritius ont été présentées le mercredi 10 avril. Toutes souhaitent mettre leur charme au service de la protection de l’environnement.

Alors que les inscriptions pour Miss Mauritius se poursuivent, voilà un autre concours qui en fera rêver plus d’une, et surtout celles qui ont une conscience écologique. Perfect Communication, société réunionnaise qui détient la franchise de l’organisation de l’élection de Miss Earth dans l’océan Indien, se trouve actuellement dans l’île pour la coordination de l’élection de Miss Earth Mauritius 2013. Les onze participantes au concours ont été présentées à la presse mercredi.

Elles se nomment Vandana Mohaded, Flavia Lolochou, Shaheen Madarbocus, Tanuja Imrit, Emilie Bauluck, Gabriella Chan Sin, Sandrine Hoffted, Dona Charun, Charlotte Ah Yen, Keeseena Chengadu et Virginie Dorza. Vandana Mohaded, 26 ans, adore les animaux.

Pour elle, se présenter pour devenir Miss Earth était « unchoix logique ». Elle trouve insupportable la maltraitance envers les animaux et affirme vouloir « faire tout sonpossible pour faire avancer lacause environnementale ». Flavia Lolochou, 18 ans, explique que sa mère, qui est « très écolo » lui a appris l’importance du tri des déchets.

Selon elle, la prochaine Miss Earth devra « pousser à desactions concrètes pour une utilisationmaximale des transportsen commun, la réductiondes produits chimiques dansl’industrie et une protectionaccrue du milieu aquatique ». Charlotte Ah Yen, 22 ans, n’est pas une inconnue. Elle a brillé au concours de Miss Université. Passionnée de gym et de randonnée, elle se dit convaincue que « la pollutionpourrait reculer grâce àla sensibilisation, une tâche àlaquelle aura à s’atteler MissEarth ». Elle est aussi préoccupée par la protection des espèces menacées.

La finale le 8 juin

Miss Earth International, la Tchèque Tereza Fajksova, et Miss Earth Réunion, Chrystelle Abrates, étaient également présentes. La première affirme que les concours de beauté sont car « avec le pouvoir qu’une Miss a dans les mains, elle peut faire comprendre beaucoup de chosesaux gens. » Dans la vie, cette belle jeune femme de 23 ans s’occupe d’un refuge pour chiens. Pour la Miss Earth Réunion, 19 ans, qui vient d’être élue, « cette élection est un moyen élégant defaire progresser l’écologie. »

Les Miss Earth et les finalistes mauriciennes ont participé à diverses activités durant la semaine écoulée. Elles ont rendu une visite de courtoisie au président de la République Kailash Purryag, ont assisté à la mise en terre symbolique d’une plante au centre de l’Amitié à Bambous, ont visité le Domaine Saint-Aubin, l’Aventure du Sucre et l’exposition sur la biodiversité. Les jeunes femmes étaient également présentes lors d’un dépôt de gerbe à l’entrée du tunnel du Caudan.

La finale de Miss Earth Mauritius est prévue le 8 juin à l’hôtel La Pirogue.L’élue interviendra ensuite dans toute l’île pour inciter les Mauriciens à adopter des gestes écocitoyens. Elle représentera aussi les couleurs et les atouts de l’île au niveau international, au côté de cent autres nationalités aux Philippines en novembre. Des partenariats sont également prévus avec la Mauritius Wildlife Foundation et Maurice Ile Durable.


Le Nord cherche sa Miss

Le comité Miss Mauritius annonce un nouveau concours de beauté : celui de Miss North, dont la finale est prévue le 11 mai à l’Archipel des Saveurs. Les inscriptions ont déjà commencé et Nathalie Lesage, Miss Mauritius World, aidera pour les sélections. La gagnante figurera ensuite parmi les finalistes du concours Miss Mauritius 2013. Le comité prévoit d’autres concours dans les régions Sud, Est et Ouest dans les années à venir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires