Des membres du MSM passent au Parti Travailliste

Avec le soutien de

Dix-sept membres de l’Union Nationale qui avaient rallié le Mouvement Socialiste Militant (MSM), il y a un an, ont rejoint le Parti Travailliste. Ils disent avoir démissionné par principe, à la suite&nbspde celle&nbspde sir Anerood Jugnauth de la présidence de la République.

Vishwanee Boodhonee (photo), candidat de l’Union nationale (UN) aux dernières élections et d’autres partisans qui s’étaient joints au MSM, l’an dernier, ont décidé de faire le saut au Parti Travailliste, le jeudi 26 avril 2012. Cette fois, disent-ils, c’est par principe. Ils expliquent, lors d’une conférence de presse tenue dans la capitale, avoir quitté le MSM parce que sir Anerood Jugnauth a démissionné de la présidence de la République pour « sauver » son fils, Pravind Jugnauth, leur leader d’hier.

Ils déclarent que sir Anerood a soumis a concrétisé une alliance avec le Mouvement Militant Mauricien dans l’unique but de sauver sa famille. « Le peuple est intelligent. Est-ce que sir Anerood Jugnauth aurait soumis sa démission si Pravind Jugnauth ne faisait pas l’objet d’une enquête relative à l’affaire Medpoint ? » s’interroge Vishwanee Boodhonee, candidate de l’UN, battue lors des législatives de 2010.

Près de neuf mois après les faits, elle estime que Pravind Jugnauth et les ministres du MSM auraient dû attendre les conclusions de l’enquête de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) sur le rachat de la clinique MedPoint par l’Etat avant de démissionner.

Vishwanee Boodhonee s’en est également pris à Paul Bérenger, qualifiant ce dernier « d’illusionniste machiavélique ». « Il est uniquement en quête des élections anticipées alors que nous savons tous qu’il restera dans l’opposition. Pour lui, tous les moyens sont bon pour acquérir le pouvoir », a-t-elle martelé. La porte-parole des démissionnaires du MSM a également ajouté que « si Paul Bérenger était un vrai patriote, il aurait donné un coup de main au gouvernement afin de surmonter un possible retour de la crise économique ».

Vishwanee Boodhonee n’a pas manqué de faire les éloges de Navin Ramgoolam. « Nous rejoignons un leader charismatique incontesté avec une équipe qui préserve l’unité nationale. Un leader avec une vision pour une meilleure île Maurice », a-t-elle dit. L’ancienne candidate de l’Union Nationale fait un appel à Ashok Jugnauth pour que celui-ci rejoigne le Parti Travailliste. « Nous connaissons notre ancien leader. C’est un homme de principe ayant œuvré pour l’intérêt national », a-t-elle soutenu.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires