Des fleurs indiennes sur le catwalk à Pailles

Avec le soutien de
Paillettes, tissus soyeux et sushi ont imprimé leurs marques dans le cerveau de ceux présents au défilé de jeudi soir. Les différents magasins du complexe Ruisseau Créole ont participé à ce défilé en y montrant leurs produits. C?est dans un chatoiement de tissus soyeux et luxueux que le public présent à pu découvrir les merveilles que l?on peut trouver dans ce complexe. Entre le très chic, la robe de mariée, les lunettes de soleil ou encore les jeans, il y en avait pour tous les goûts. Les tissus ont aussi montré une partie de leur richesse avec la présence de lin, de soie, de jean, de satin, de voile entre autres. IV Play, Pretty Woman, Colonail Classics, Xia, Paséo, bijouterie Ravior, Mansree ou encore l?opticien Patel étaient représentés. Vana Rose La belle ne dira pas son âge. Mannequin professionnel depuis huit ans, Vana Rose ex-Beautiful Body lors d?un concours Miss India est surtout une figure bien connue du monde de la publicité en Inde. Elle a notamment tourné dans des pubs pour 7 Up. Habitué des podiums, on la retrouve dans de nombreux défilés et shows télévisés. Ce mannequin qui est déjà venue à Maurice, pour un défilé spécial maillot de bain, se dit ravie de revenir faire le show. Sumit Kaur Sumit, 22 ans, a grandi en Hollande, bien loin de son Inde d?origine. Après ses études, elle retourne en Inde avec une proposition de série télé. Elle fait plusieurs screen-test et séances photos. Elle préfère les séances photo et se lance dans le monde de la mode. « J?ai très vite préféré défiler. A la télé, on travaille tous les jours, dans un même endroit, pour défiler, on peut voyager. Je voulais voir d?autres choses, toutes les options ». Des options sont de défiler dans de beaux habits partout en Inde et dans le monde, de faire des séances photos, tourner des publicités avec des acteurs très connus. Qui ? Shah Rukh Khan. Ou Kareena Kapoor. Elle a peut-être eu raison de préférer être mannequin. Jusqu?ici son intuition ne l?a jamais trahie. Elle n?a pas de plan de carrière. Sonal C?est une amie du collège qui lui montre une brochure de Miss India. Au casting, elle plaît au photographe. «C?était mon premier shoot ». A 20 ans seulement, elle est déjà mannequin à part entière à Mumbai. «Mais j?appartiens à Delhi,» précise-t-elle. «Je n?aurais jamais imaginé ma vie comme ça. Personne dans ma famille ne fait partie du show-business de la mode ou des films ». Elle travaille depuis deux ans dans ce milieu qu?elle n?avait pas choisi. Elle accepte et assume son statut de modèle. Elle a su saisir sa chance et en profite. «J?adore mon boulot». Mrudula Cela fait déjà trois ans qu?elle foule le catwalk. Mrudula vient pour la première fois à Maurice. La jeune femme a déjà défilé non seulement en Inde mais aussi en Italie, à Dubayy et dans plusieurs autres pays. «La mode indienne commence vraiment à toucher différents pays. Nos stylistes sont aussi très demandés. Il y a aussi l?organisation de l?Indian Weeks dans plusieurs pays», explique-t-elle. Elle pense faire du cinéma mais n?est pas pour autant pressée. «J?ai été approché par Bollywood mais pour le moment, j?attends toujours d?avoir un bon scénario au bon moment », nous confie-t-elle.Elle a cependant déjà tourné dans une production française à Goa. Shikaverma La jeune femme a fait ses débuts dans une agence publicitaire. Et depuis trois ans, elle parcourt le monde pour des défilés. Shikaverma a ainsi défilé pour de nombreux grands noms dont Valentino. Elle a reçu plusieurs propositions pour tourner dans des films mais elle préfère attendre. «Je ne veux pas tout essayer à la fois. Je préfère attendre avant de faire du cinéma. Je veux une bonne histoire,» explique la jeune femme avec détermination. Jasmine Dawda Sa beauté reflète une gentillesse qui n?est pas feinte. Cette Miss Gladrag a commencé à faire des défilés depuis l?école. Elle a remporté le titre de première dauphine au concours International Asian Face. Elle étudie actuellement le stylisme et trouve formidable de pouvoir défiler en même temps. Europe, Asie, Etats-Unis sont quelques-uns des pays où elle défile régulièrement. «La mode indienne est de plus en plus sollicitée par sa diaspora à l?étranger. Les stylistes sont aussi de plus en plus sollicités. Il y a ainsi un très gros marché à exploiter», explique la jeune femme. Charu Arora C?est la deuxième fois qu?elle vient à Maurice et elle en est toute contente. Cette habituée des vidéos clips de Harry Anand était présente lors du dernier concert de ce chanteur à Maurice. Charu Arora a aussi fait des spots publicitaires télévisés pour Benetton ou encore Pizza Hut en Inde. «Je reçois beaucoup d?offres de Bollywood mais pour le moment, je préfère me consacrer au mannequinat,», déclare-t-elle.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires