Des députés MSM veulent porter plainte contre des éléments travaillistes pour harcèlement

Avec le soutien de

Le Mouvement Socialiste Militant&nbsp (MSM) passe à l’offensive. Des membres de ce parti envisagent de consigner une déposition à la police pour dénoncer&nbsp ce qu’ils appellent&nbsp « le harcèlement&nbsp venant du&nbsp Parti Travailliste (PTr ».

La tentative de vouloir pousser certains démissionnaires MSM vers le camp rouge a pris une toute autre tournure. Certains membres du parti de Pravind Jugnauth disent être victimes de harcèlement. L’ancienne Private Parliamentary&nbsp Secretary (PPS), Mireille Martin, indique avoir été sollicitée à maintes reprises pour participer à une réunion des députés de la circonscription No 4 (Port-Louis Nord / Montagne Longue). Seul hic, le député du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Joe Lesjongard, n’y était pas présent.

Cela&nbsp représente, selon Mireille Martin, une tentative du Parti Travailliste de vouloir convaincre les députés du MSM de revenir dans les rangs de la majorité gouvernementale. « Si cela continue, je compte consigner une déposition à la police », martèle-t-elle.

La nouvelle vice-présidente du MSM, Pratibha Bolah, se dit aussi « victime de harcèlement.» Dans une déclaration à lexpress.mu, elle dit avoir été contactée, aussi bien que ses proches, par des membres du PTr . Elle dit avoir refusé d’entendre les propositions.&nbsp « Je reste fidèle au MSM », a-t-elle soutenu.

Il faut dire qu’avec le retour du Premier ministre, prévu pour ce mercredi 10 août, l’échiquier politique risque d’être plus mouvementé. Lors du remaniement ministériel, Navin Ramgoolam a nommé 23 ministres au lieu de 25. Tout porte à croire que le chef du gouvernement devrait remplir&nbsp les deux postes ministérielles laissés vacants, dès son retour du Botswana.

Entretemps, le MSM a procédé à une restructuration de sa direction. C’est ainsi que Showkutally Soodhun a été promu au poste du président alors que Nando Bodha demeure secrétaire général. Ashit Gungah, lui, s’occupe désormais de l’administration. Et finalement, Pratibha Bolah, Leela-Devi Dookun-Lutchmun et Mireille Martin ont été promues vice-présidentes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires