David Cameron en Chine pour doubler le commerce bilatéral

Avec le soutien de

Le Premier ministre britannique David Cameron, accompagné de nombreux chefs d''''entreprises, est arrivé ce mardi à Pékin pour une visite dont l''objectif affiché est de doubler le montant du commerce bilatéral entre la Grande-Bretagne et la Chine d''ici 2015.

David Cameron effectue sa première visite en Chine depuis son arrivée au pouvoir en mai. Il doit y rester 36 heures, avant de participer au sommet du G20 que la capitale sud-coréenne Séoul accueille jeudi et vendredi. Il souhaite que les échanges bilatéraux dépassent en 2015 les 100 milliards de dollars par an, dont 30 milliards d''exportations britanniques. L''année dernière, les exportations de Grande-Bretagne vers la Chine se sont élevées à 12,4 milliards de dollars contre 41 milliards de dollars&nbsp pour les importations de produits chinois.

A l''instar d''autres gouvernements occidentaux, le gouvernement britannique doit faire face au reproche d''avoir considérablement baissé de ton sur la question des droits de l''homme pour ne pas nuire au développement des relations commerciales avec la deuxième puissance économique mondiale. A ces critiques, Cameron réplique que le dialogue sino-britannique est "suffisamment mature" pour aborder tous les sujets, "y compris les droits de l''homme", mais que Londres n''a pas de leçon à donner à la Chine.

La Grande-Bretagne est en concurrence avec les autres nations occidentales, qui regardent avec convoitise l''immense marché chinois, pays le plus peuplé de la planète.&nbsp "Nous voulons une relation économique et commerciale plus forte avec la Chine - nous sommes la cinquième puissance économique mondiale, mais ne représentons que 2% des importations chinoises", a souligné Cameron devant des médias britanniques à son arrivée à Pékin.

Le Premier ministre britannique devait s''entretenir ce mardi avec son homologue chinois, Wen Jiabao, et sera&nbsp reçu mercredi par le chef de l''Etat, Hu Jintao, avant de gagner Séoul pour le sommet du G20, le groupe des vingt pays industrialisés et émergents.Il&nbsp est accompagné d''une délégation d''une ampleur inédite pour une visite en Chine, avec une quarantaine de chefs d''entreprise désireux de remplir leurs carnets de commandes, et nourrit l''espoir de signer des contrats majeurs. Cameron souhaite au final aider les entreprises britanniques à décrocher plusieurs milliards de dollars de contrats.

(Source: Reuters)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires