Date des municipales : l’opposition espère des indications du Premier ministre au Parlement

Avec le soutien de

La partie de la séance parlementaire du mardi 15 mai consacrée aux questions au Premier ministre pourrait permettre d’avoir une indication quant aux intentions de Navin Ramgoolam concernant la tenue des élections municipales. Autre sujet d’actualité sur lequel il devra se prononcer : la privatisation de la Cargo Handling Corporation Ltd (CHCL).

Les élections municipales, renvoyées en deux occasions successives depuis 2010, seront au menu du Prime Minister’s Question Time (PMQT) de ce mardi 15 mai. C’est le député du Mouvement militant mauricien (MMM) Deven Nagalingum qui lui demandera simplement de donner la date prévue pour l’organisation de ces consultations régionales.

Même s’il est peu probable que Navin Ramgoolam donne, effectivement, la date exacte où les électeurs des régions urbaines seront invités aux urnes, il devra tout au moins donner une indication sur ses intentions à ce sujet. La dernière fois que le chef du gouvernement a évoqué les élections municipales, il avait affirmé qu’elles auront lieu après le 1er mai. Tout en martelant que c’est lui qui décide du calendrier politique.

Auparavant, un autre député mauve, Reza Uteem, interrogera le Premier ministre sur le projet annoncé du gouvernement de privatiser la CHCL, l’unique opérateur portuaire local et dont les actions sont détenues par le gouvernement et des institutions publiques.

Reza Uteem demandera, dans un premier temps, au chef du gouvernement, qui est aussi le ministre de tutelle de la CHCL, si le gouvernement se propose de vendre ces parts dans la compagnie. La deuxième partie de la question sera consacrée aux éventuelles conséquences sur les employés et le management de la corporation.

Par ailleurs, la reconduction de Veeren Coomaren au poste de Directeur des ressources humaines de la Mauritius Duty Free Paradise (MDFP) Ltd sera également au menu du PMQT. Mahen Jhugroo, député du Mouvement socialiste militant (MSM), invitera le Premier ministre à expliquer les circonstances dans lesquelles Veeren Coomaren avait été renvoyé en 2010. Ensuite, Navin Ramgoolam devra rendre publics les détails de son nouveau contrat au même poste en 2011.

Veeren Coomaren, connu pour sa proximité avec Navin Ramgoolam, avait été trouvé coupable, par un comité disciplinaire institué par la MDFP, de faux et d’usage de faux. Il avait été invité à se retirer de la compagnie par le conseil d’administration. Toutefois, il a été reconduit à son poste en août 2011 sur décision du Conseil des ministres.

Stéphanie Anquetil, backbencher de la majorité gouvernementale tentera, elle, de mettre en difficulté l’opposition avec une question sur la saisie d’une cargaison de bois de rose en provenance de Madagascar en juin 2011. En effet, lors d’une fonction dans sa circonscription le 24 avril dernier, elle y avait fait allusion en critiquant son ancien colistier, Nando Bodha.

Par ailleurs, le Premier ministre devra répondra à plusieurs questions sur le fonctionnement de la police ainsi que sur certaines enquêtes précises. Comme celle initiée, par exemple, sur l’arrestation jugée arbitraire de Yannick Durhone.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires