Dans sa déposition lue en cour, Haris Nobin dit regretter avoir tué Philippe Duval

Avec le soutien de

C’est en voulant protéger son frère que Haris Nobin a tué Philippe Duval. C’est ce qui ressort de la déposition de l’accusé No 1 qui a été lue ce vendredi 28 octobre aux Assises. Il dit, par ailleurs, regretter la mort de cet homme.

Les dépositions de Haris Nobin et de son frère Shivaji ont été lues ce vendredi 28 octobre, par les officiers de la Major Crimes Investigation Team (MCIT) en cour d’Assises. Les accusés dans le meurtre de Philippe Duval, commis le 31 janvier 2007, à Bois-Marchand, maintiennent la thèse de légitime défense.

Dans sa déposition lue par le sergent Balgobin, Haris Nobin explique que ce jour-là il avait remarqué la disparition de sa bicyclette. « C’est en me renseignant auprès du voisinage que j’ai appris que c’est Philippe Duval qui l’avait volée. Je le connaissais comme un habitant de la région de Bois-Marchand », a-t-il dit. Il s’est alors lancé à la recherche du présumé voleur en compagnie de son frère.

« Lorsqu’on l’a interrogé sur notre bicyclette, il s’est montré agressif et a sorti un couteau de cuisine de sa poche. J’ai essayé de le maîtriser contre une clôture et il a été blessé et je me suis aussitôt armé de sa propre arme. Furieux, il a lancé des menaces de mort. Et c’est là que je lui ai infligé un coup de couteau dans le ventre », a expliqué Haris Nobin dans sa déposition.

Dans l’acte d’accusation, rédigé par le surintendant Heman Jangee du CCID, Haris Nobin dit avoir exprimé du chagrin après la mort de Philippe Duval. Contre-interrogé par Me Gavin Glover, avocat de la défense, au sujet d’une querelle entre l’accusé et sa victime dans le passé, le sergent Balgobin a dit n’avoir pas approfondi l’enquête.

Pour sa part, Shivaji Nobin a, dans sa déposition, déclaré que lors de la rixe, il s’est armé d’une barre de fer et a frappé Philippe Duval à l’épaule. Cependant, il dit avoir pris la fuite lorsque des témoins ont tenté de s’en prendre à lui. « Ce n’est que le lendemain, à la radio, que j’ai appris que Philippe Duval est décédé. Je ne sais même pas comment il est mort », a pu lire l’inspecteur Ranjit Jokhoo de la déposition de l’accusé No 2.

L’audition des témoins s’est poursuivie au courant de cet après-midi du vendredi 28 octobre. Parmi les témoins appelés à la barre, figurent l’ancien chef du service médico-légal de la police, le Dr Satish Boolell, et l’épouse de la victime, Sheila Duval.

Lire aussi :

Les frères Nobin en cour d’Assises pour le meurtre de Philippe Duval

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x