Dans le rouge, la CNT sollicite de nouveau l’aide financière du gouvernement

Avec le soutien de

La Compagnie Nationale de Transport (CNT) souhaite remonter la pente. Et pour se faire, elle sollicite le soutien financier du gouvernement, ce bien qu’une somme de Rs 112 millions ait déjà été offerte pour l’année financière 2009/2010.

A la Compagnie Nationale de Transport (CNT), on croise les doigts en attendant que le gouvernement concrétise le plan de restructuration évoqué par le ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo, lors des travaux parlementaires du mardi 18 avril. Le directeur général de la CNT, Robin Soonarane explique que la situation dans laquelle se trouve la corporation est due à un «laissé aller» qui perdure depuis près de cinq ans. « Malheureusement c’est nous qui payons les pots cassés aujourd’hui », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, ce mercredi 20 avril, au quartier général de la CNT, à Bonne-Terre, Vacoas.

Déjà en 2009, vu la situation précaire dans laquelle se trouvait la CNT, le gouvernement a dû fournir une somme de Rs 112 millions afin de compenser la hausse de 28% des tarifs du ticket d’autobus. Cette fois, la CNT n’a nul autre choix que de tendre la main auprès du gouvernement. « Nous avons fait des requêtes auprès du ministère et maintenant nous sommes dans l’expectative », a déclaré le directeur général de la CNT.

Robin Soonarane indique que la CNT est « la plus grande entreprise » à Maurice, à fournir un service irréprochable au vu de sa vocation sociale. « Certains trajets que nous assurons ne sont pas profitables. Nous avons été contraints de supprimer certaines routes », a-t-il souligné.

La CNT compte aujourd’hui près de 2 500 employés. « Contrairement à ce que pensent les syndicalistes, nous ne procédons à aucun dégraissage au sein de la compagnie. Mais il n’empêche que celle-ci a du personnel en surnombre. A l’heure actuelle nous ne&nbsp recrutons aucun employé, sauf dans des départements spécifiques », a expliqué le président du conseil d’administration de la CNT, Ashwin Dookun. En terme d’amélioration de son service, la CNT prévoit l’introduction de dix nouveaux minibus d’ici le mois de mai et 33 autobus jusqu’à la fin de l’année.

En ce qu’il s’agit de l’état des autobus de la corporation, très souvent pointé du doigt, Robin Soonarane indique que toutes les réparations des mécaniciens sont enregistrées et que rien n’est laissé au hasard. « Il y a eu trop de laisser aller dans le passé. Les choses se faisaient au petit bonheur », a soutenu Ashwin Dookun.

&nbsp

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x