Désintoxication : Le MMM propose de remplacer la méthadone par un autre substitut

Avec le soutien de

La commission contre la drogue du Mouvement Militant Mauricien (MMM) propose une mesure alternative qui aidera à la désintoxication des toxicomanes et à remplacer la méthadone.

Les membres de l’Opposition MMM ont rencontré la presse, à l’hôtel Saint-Georges, à Port-Louis, ce jeudi 2 décembre, pour souligner les manquements du Budget 2011 concernant la lutte contre le trafic de drogue. Étaient présents, Steeven Obeegadoo, Reza Uteem, Satish Boolell, Zubeer Joomaye et Veda Baloomoody.

Cinq mesures ont été proposées par le MMM pour combattre le trafic de drogue et aider les toxicomanes à s’en sortir de cet enfer. Selon Zubeer Joomaye, médecin, un nouveau médicament est actuellement sur le marché international, le Suboxone. Ce traitement serait plus efficace que la méthadone et est déjà utilisé en Amérique du Nord et en Angleterre. D’ailleurs, le MMM souhaite qu’il y ait un comité d’experts pour se pencher sur l’introduction de ce médicament de substitution à l’héroïne à Maurice.

«Le Suboxone est un médicament utilisé comme drogue de substitution. Le traitement est plus efficace que la méthadone puisqu’il ne peut pas être injecté et le traitement se fait une seule fois par jour, au lieu de trois fois pour la méthadone», explique le médecin.

Si le Suboxone est pris par voie intraveineuse, il perd son effet de substitution. Et utilisé avec d’autres drogues comme l’héroïne, il coupe l’effet d’extase que ressent le drogué. L’autre avantage du Suboxone : il&nbsp doit être pris une seule fois par jour et ne coûte pas cher.

De plus, les membres de l’Opposition proposent plusieurs phases dans l’introduction&nbsp de ce médicament à Maurice. «Dans un premier temps, il faut que ce traitement remplace la Méthadone, et si ce changement se passe bien avec les drogués, le médicament pourrait être en vente dans nos pharmacies sur&nbsp ordonnance uniquement», affirme Zubeer Joomaye.

D’autres propositions ont été présentées lors de ce point de presse. Le député mauve, Steeven Obeegadoo réclame&nbsp état des lieux de la drogue à Maurice et&nbsp la création d’une banque de données. «Nous n’avons pas d’informations précises sur le problème de la drogue à Maurice. Les statistiques sont inexistantes, et les constats sont anecdotiques», soutient&nbsp le député.

Reza Uteem, affirme pour sa part, que le poste de Drug Commissioner devrait être aboli puisque la procédure est trop longue entre la détection et la saisie de biens des trafiquants. «Le trafic de drogue est un commerce très lucratif. Il faut s’attaquer aux financements de ce commerce. De plus, pour remonter jusqu’aux trafiquants, le gouvernement devrait offrir l’immunité aux personnes disposées à témoigner contre les fournisseurs», avance Reza Uteem.

Satish Boolell soutient, quant à lui, que les préjugés sont à bannir dans la lutte pour l’intégration des drogués dans la société. Il ajoute qu’il rejoint le Mouvement Anti-drogue (MAD) selon lequel il faut&nbsp traiter les drogués comme des personnes malades d’une dépendance et non comme des criminels.

Veda Baloomoody rappelle, cependant, que Maurice dispose d’un arsenal légal adéquat, mais le problème réside dans la mise en application des lois. «Le Dangerous Drugs Act est dans son ensemble adéquat, mais le support institutionnel fait défaut. Par exemple, le Dangerous Drugs Tribunal n’a jamais été opérationnel et des lacunes ont été identifiées dans le Pharmacy Act», avance l’avocat.

Par ailleurs, MMM se dit&nbsp déçu que le ministre des Finances n’ait pas démontré, dans le budget,&nbsp son soutien à la lutte contre le trafic de drogue. «Nous avons fait un Word Check du budget de Pravind Jugnauth,&nbsp et une seule mention a été faite au sujet de la drogue. Et là aussi, il avance que les sacs en papiers seront faits par les ex-drogués et que cela favorisera leur réintégration dans la société. Les termes tels « needle exchange », « HIV/AIDS », réhabilitation ou ADSU, ne figurent pas dans son discours du&nbsp budget. C’est scandaleux et irresponsable, mais révélateur!», conclut&nbsp Steeven Obeegadoo.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires