Délimitation des eaux territoriales : Vers un accord entre Maurice et les Maldives

Avec le soutien de

Maurice et l''''archipel des Maldives vont arriver à un consensus sur la délimitation de nos zones maritimes. Une délégation part pour Malé cette semaine.

La délimitation entre les eaux territoriales de Maurice et celles des îles Maldives est en passe d''être finalisée. Après des rencontres entre le Premier ministre mauricien, Navin Ramgoolam, et le président des Maldives, Mohamed Nasheed, le vieux litige entre Port-Louis et Malé sera bientôt de l''histoire ancienne.

Cette semaine, une délégation menée par le chef du Cabinet, Suresh Seebaluck, ainsi que de l''ambassadeur Jagdish Koonjul, part pour les&nbsp Maldives en vue de discuter de la délimitation de nos zones économiques exclusives. D''autant que celle des Maldives bordent les Chagos.

Dans le temps, Malé n''avait jamais voulu discuter de cette question avec Port-Louis. Il était considéré que Maurice devait la régler avec la Grande-Bretagne. Navin Ramgoolam ayant eu l''occasion d’en discuter avec Mohamed Nasheed, les échanges sur ce dossier se sont accélérés.

Le ministre de la Défense de l''archipel a même évoqué la question lors de sa récente visite à Maurice dans le cadre de la Conférence internationale sur la piraterie.Lorsqu''une entente sera enfin trouvée, le chef de la diplomatie mauricienne, Arvin Boolell se rendra en visite officielle dans l''archipel.

Des discussions porteront sur la cartographie de notre ZEE, des intérêts communs portant sur la politique des Island Developing Countries (IDC), le secteur financier et le tourisme, entre autres.

La question de l''extension du plateau continental des Mascareignes sera également abordée. D''autant qu''après Maurice et les Seychelles, les Maldives présentera son dossier à l''Organisation des Nations Unies. L''idée étant d''avoir plusieurs milliers de kilomètres carrés en surplus sur la zone maritime existante. «L''intérêt est d''autant plus grande pour les Maldives, qu''elles se trouvent à proximité de l''Inde», plaide Arvin Boolell.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires