Débats parlementaires à la télé : Première réunion du Select Committee le jeudi 21 avril

Avec le soutien de

Le comité parlementaire sur la retransmission en directe de travaux de l’Assemblée nationale tiendra sa première réunion dans l’après-midi du jeudi 21 avril sous la présidence du Speaker, Kailash Purryag.&nbsp

C’est à la fin de la séance parlementaire du mardi 12 avril que le Speaker, Kailash Purryag, a annoncé la composition du Select Committee. Les six membres qui représenteront la majorité gouvernementale sont : Shakeel Mohamed, Nando Bodha, Nita Deerpalsing, Suren Dayal, Aurore Perraud et Patrick Assirvaden. L’opposition sera, elle, représentée par Rajesh Bhagwan, Alan Ganoo, Steve Obeegadoo, Veda Baloomoody et Jean-Claude Barbier.

Les onze membres nommés par Kailash Purryag devront, selon la motion votée la semaine dernière au Parlement, «considérer la retransmission en direct des travaux de la chambre» et examiner toutes les questions nécessaires à sa mise en application. Le whip de l’opposition et membre du Select Committee, Rajesh Bhagwan, trouve que la première partie de la motion est superflue et que le comité devrait s’attaquer directement à la mise en œuvre.

&nbspNous insistons sur le fait que l’idée de retransmission en direct des travaux parlementaires à la télévision est acquise. Le comité doit s’atteler à trouver les moyens et à en définir les modalités de sa mise en œuvre. Il est important de concrétiser ce projet le plus rapidement possible pour un élargissement efficace de notre démocratie », soutient-il.

Lors de la présentation de la motion, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, avait énuméré quelques principes et règles sur lesquels le comité parlementaire devrait, selon lui, se pencher. Il avait d’abord parlé de l’importance de veiller au respect de la dignité et de l’aspect solennel de l’hémicycle.

«Nous devons aussi veiller à ce que les membres de l’auguste assemblée n’essayent pas de s’adresser directement à la population au lieu de s’adresser à la présidence», avait-il fait ressortir.

Le leader de la majorité parlementaire avait aussi évoqué d’éventuelles allégations qui pourraient porter atteinte à des personnes qui ne sont pas des élus. Il a exprimé des craintes quant à la possibilité d’utiliser les images retransmises au delà du cadre des débats parlementaires, pendant une campagne électorale, par exemple. Autant de sujets sur lesquels le Select Commitee devra se prononcer.

Le chef du gouvernement avait également invité le comité à étudier la possibilité d’une diffusion sur le Net.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires