Débats budgétaires : Francisco François rappelle les priorités des Rodriguais

Avec le soutien de

Le député de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR), Francisco François a, lors de son intervention sur le budget, choisi de mettre l’accent sur ses propositions pour sa circonscription. Il s’est particulièrement intéressé aux secteurs de l’eau et de l’agriculture.

Le député correctif de Rodrigues, Francisco François, a donné son avis sur le budget 2012, ce mercredi 16 novembre. Le représentant de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) déplore le manque d’investissement dans la gestion de l’eau et dans le développement du secteur agricole dans l’île.

Le troisième député de Rodrigues a consacré une grande partie de son discours au problème de la fourniture d’eau à Rodrigues. Il a rappelé les conditions extrêmes dans lesquelles les citoyens de sa circonscription s’approvisionnent en eau potable. Une situation qui perdure depuis des nombreuses années, dit-il.

Francisco François déplore que le budget pour la fourniture d’eau dans les propositions financières de l’Assemblée Régionale de Rodrigues (ARR) ait été réduit de 50 %, alors que la situation est catastrophique.

« Il est inacceptable, alors que la Commission des ressources en eau vient de recevoir Rs 50 millions du gouvernement central l’argent qu’il utilise maintenant pour des opérations ‘bouche trous’ sur nos routes, au lieu d’acheter plus de camions citernes ou d’encourager la collecte de l’eau de pluie », s’insurge Francisco François.

Il a insisté pour que des investissements massifs soient consentis à ce niveau. Commentant le projet de l’installation d’un câble optique sous-marin entre Maurice et Rodrigues le député de l’OPR s’est demandé si le gouvernement a vraiment su identifier les priorités.

En ce qu’il s’agit du secteur agricole, le député de l’OPR estime que la Commission de l’Agriculture de Rodrigues est passée, une nouvelle fois, à côté d’une opportunité de devenir le grenier de la République de Maurice. Il a plaidé en faveur de la réforme agraire proposée par le leader de l’OPR, Serge Clair, en 1976.

Francisco François accueille favorablement la décision du gouvernement de revoir sa copie en ce qui concerne l’introduction du Kreol Morisyen dans les écoles primaires rodriguaises ainsi que celle de la création d’un conseil municipal.

Le député correctif de Rodrigues a ensuite abordé la question de l’environnement et du développement durable ainsi que celle du logement social.

Francisco François estime, par ailleurs, que le système de santé à Rodrigues est lui-même malade et que la situation s’aggrave. « C’est une véritable bombe à retardement », affirme-t-il.

A ce chapitre, il a lancé un vibrant appel au gouvernement pour doter Rodrigues d’un appareil de CT Scan et a lancé un appel pour que les jeunes premiers jeunes médecins rodriguais soient postés dans leur île.

S’il a salué les mesures du gouvernement en matière de soutien aux Petites et moyennes entreprises (PME), le député a dénoncé le gouvernement régional qui, selon lui, est en train d’inciter les jeunes à rechercher un travail dans la fonction publique au lieu d’encourager l’entrepreneuriat.

Francisco François a également parlé de l’état déplorable de la piste d’athlétisme du stade de Camp-du-Roi ainsi que celui de la piscine de Maréchal, avant de rappeler les performances exceptionnelles des sportifs rodriguais sur le plan régional et international.

Il s’est aussi fait le porte-parole de ceux qui pensent que l’autonomie de Rodrigues est menacée et a promis une farouche résistance à toute tentative de remise en question de cette autonomie.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires