Curepipe : Le PTr s’affiche en force lors de l’élection de Mario Bienvenu comme maire

Avec le soutien de

C’est peut-être l’élu du Mouvement mauricien social démocrate (MMSD), Mario Bienvenue, qui a fait la différence dans la ville lumière, mais c’est surtout le Part Travailliste (PTr) qui s’est affiché lors de son élection.

&nbspMario Bienvenue a été élu maire ce vendredi&nbsp après-midi 21 décembre aux dépens d’Ananda Raju, du Mouvement militant mauricien (MMM), sur fond rouge,&nbsp comme pour marquer la ville lumière de l`empreinte travailliste.

L’état-major rouge comptait Arvin Boolell, Patrick Assirvaden, Suttyadeo Moutia, Hervé Aimée, Satish Faugoo, Sheila Bapoo, Mireille Martin, Stéphanie Anquetil, Vasant Bunwaree, Yatin Varma, ainsi que Michael Sik Yuen du Parti mauricien social démocrate (PMSD).

L’opposition s’est montrée beaucoup plus timide, car seuls Françoise Labelle, Satish Faugoo et Mahen Seeruttun représentaient l’alliance MMM/Mouvement socialiste militant (MSM). Pour le MMSD, le leader Éric Guimbeau était accompagné de son épouse.

Toutefois, on ne pouvait se méprendre sur l’assistance où l’aigle bleu du MMSD était clairement visible parmi les quelques 500 personnes qui s’étaient entassée à l’intérieur et sur la terrasse de l’hôtel de ville. Malgré quelques boutades lancées pour tromper l’ennui du protocole (« Monn vinn rod inpe makaroni », dira un anonyme en pouffant de rire), c’est un vacarme général qui accueille la proclamation de Mario Bienvenue en tant que nouveau maire de Curepipe.

« Ar nou non ! », crient les partisans du MMSD, d’autres ajoutant&nbsp que « Leg la pike ! ». Galvanisé par les cris de la foule, Arvin Boolell, assis au premier rang, se lève et fait le ‘V’ de la victoire en direction des partisans du MMSD. « Ar nou pa fer manier ! » renchérissent ces derniers.

Les élus de l’opposition, de bonne guerre, applaudissent tant bien que mal celui qui devrait être maire pendant les quatre prochaines années.

Toutefois, au moment de l’élection de l’adjoint au maire, ils sont plusieurs à quitter la salle, fuyant la chaleur écrasante et confirmant qu’ils étaient venus voir leur poulain se faire élire avant tout. C’est Kamla Devi Varmah du PTr, que le MMM voulait éjecter du conseil en faisant invalider son élection, qui sera choisie. Lors de son discours, cette dernière parle de continuité.

Un point que la presse soulèvera auprès d’Éric Guimbeau par la suite. Ce dernier répliquera que la continuité de l’administration travailliste ne relevait pas forcément d’un problème. « Nous avons un programme MMSD que nous sommes tombés d’accord pour mettre en pratique. C’est la raison pour laquelle nous sommes là aujourd’hui », a-t-il déclaré. Ce serait l’intérêt de la ville qui compterait avant tout selon le leader de Mario Bienvenue.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires