Curepipe : Embarras à la mairie après l’ouverture d’un Casino au centre commercial Manhattan

Avec le soutien de

La municipalité de Curepipe veut s’assurer que le permis du nouveau casino situé au centre commercial Manhattan, Mocha, est bien en règle.&nbsp

La réunion trimestrielle de la Ville Lumière, qui s’est tenue le vendredi 28 janvier était largement consacrée à la discussion autour du&nbsppermis d’opération du casino Mocha.Un comité a été insitué pour étudier plus avant le sujet.


Le casino Mocha a été inauguré vendredi dernier, dans le bâtiment Manhattan. Toutefois, il y a un problème. Conformément à l’amendement apporté récemment au Gambling Regulatory Authority Act de 2009, les autorités ne délivrent plus de permis d’opération aux maisons de jeux. Les conseillers de la ville de Curepipe ayant pris connaissance de l’inauguration du casino, ils veulent en avoir le cœur net sur les permis octroyés à la maison des jeux.

« Il est prévu que&nbsple conseil institue un comité qui se penchera sur l’octroi du permis à cette maison de jeux et voir si les procédures ont été respectées», explique le maire de Curepipe, Sunil Beedassy, lors de la réunion trimestrielle du conseil municipal, qui s’est déroulée le vendredi. 29 janvier.

&nbspIl nous revient que les cadres de la municipalité de Curepipe ont effectué des inspections au Mocha. « Selon nos informations, le casino a obtenu son permis en 2008 et il est entré en opération, le vendredi 21 janvier dernier », a ajouté le maire de Curepipe.

Pour sa part, la direction de la maison de jeux, Mocha, affirme que les procédures ont été respectées. « Nous avons obtenu notre permis en 2008, cela bien avant l’amendement&nbspapporté au &nbspGambling Act. Toutes nos démarches ont été effectuées dans la transparence totale. Nous avons même reçu la visite de la police des jeux et l’accord de la municipalité », déclare Eric Leung, manager de Mocha, tout en nous présentant ses permis, accrochés au mûr.

« Nous n’apprécions pas le fait que des critiques mal fondées viennent perturber notre clientèle », ajoute-t-il. En effet, la direction de la maison de jeux Mocha déplore que le casino a subi des contre-coups, suite à ces polémiques. Il y a eu une grosse affluence des clients durant les jours suivant l’inauguration de la maison de&nbspjeux, puis c’est la calme plat.

L’octroi des permis des maisons de jeux a été remis en question depuis la polémique au sujet du Casino Ti-Vegas, à Quatre-Bornes. Le&nbsp contrat de cette maison de jeux avait été résilié avant la date de renouvellement pour différentes raisons dont l’insécurité&nbspet la prolifération de la drogue et la prostitution dans les parages du casino.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires