Curepipe : «L’ingérence» de Guimbeau provoque un walk-out de l’opposition

Avec le soutien de

La présence et l’intervention d’Eric Guimbeau lors d’une réunion d’un sous-comité du conseil municipal de Curepipe. Les conseillers Lindsay Paul et Harold Lafolle estiment que cette «ingérence» n’est pas conforme aux «standing orders».

D’emblée, «l’arrivée soudaine» d’Eric Guimbeau et de sa collaboratrice Radhika Jagatsingh, avait fait sourciller les conseillers de l’opposition. Mais, ils sont sortis de leurs gonds devant l’«ingérence» du leader du Mouvement mauricien social démocrate (MMSD). Effectuant ainsi un walk-out. C’était vendredi, lors d’une réunion du sous-comité devant traiter du problème d’embouteillage à Curepipe.

Pour les conseillers Lindsay Paul et Harold Lafolle, du Mouvement militant mauricien (MMM), Eric Guimbeau «ne peut faire la pluie et le beau temps à la mairie de Curepipe ». Ils dénoncent ce qu’ils appellent une «prise d’otage» de cette municipalité par le maire Mario Bienvenu.

La réunion du sous-comité, ce jour-là, «visait à réunir quelques conseillers de la ville, le secrétaire de la ville, le maire ainsi que des membres de la Road Development Authority», explique Lindsay Paul. Or, elle a pris une autre tournure avec l’arrivée du leader du MMSD et de Radhika Jagatsingh. Les conseillers de l’opposition affirment que leur présence n’était pas conforme aux Standing Orders, leurs noms ne figurant pas à l’agenda. Lorsque des explications ont été réclamées au maire, celui-ci s’est contenté de dire qu’Eric Guimbeau avait le droit d’y assister, car il est le député de la circonscription n° 17 (Curepipe-Midlands).

Et, si la réunion s’est poursuivie, elle a vite été interrompue. Raison : alors que les discussions tournaient autour du problème d’embouteillage, le leader du MMSD voulait lancer des débats sur des barrages situés à l’avenue Queen Elizabeth, pour contrôler l’entrée de la mairie. Selon Lindsay Paul, cet item figurait en dernière position de l’agenda.

Constatant que le maire de Curepipe ne comptait prendre aucune décision sur la présence du tandem, Lindsay Paul et Harold Lafolle ont fait un walk-out. Les conseillers du MSM ont cependant assisté à la réunion.

Sollicitée pour une réaction, Radhika Jagatsingh a expliqué qu’ils ont souhaité assister à cette réunion pour éclaircir certains points. «En ce qu’il s’agit du rouage administratif, cela ne relève pas de notre responsabilité», a-t-elle avancé.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires