Crise politique majeure au sein du Mouvement Rodriguais de Nicolas Von Mally

Avec le soutien de

Le Mouvement Rodriguais (MR) traverse une grave crise politique qui pourrait résulter en une motion de blâme contre le chef-commissaire, Johnson Roussety, membre de ce parti.

Ce 7 janvier une réunion d’urgence, réunissant l’état-major du MR et à laquelle était également présent Johnson Roussety, a été organisée pour tenter de sortir le parti de l’impasse. Cependant, le conflit entre le chef-commissaire et la direction du parti s’est empiré. Johnson Roussety a été sommé par Nicolas Von Mally, leader du MR, à quitter la réunion. La cause: Johnson Roussety et Christian Léopold, président du parti, ne cessaient de s’interrompre.

Un ultimatum a été lancé à l’égard de Johnson Roussety. Celui-ci a jusqu’au vendredi 09 janvier à 10h pour revenir sur sa décision de retirer le portefeuille de l’eau au commissaire de l’Agriculture, Louis-Ange Perrine. S’il ne change pas sa décision, le MR déposera une motion de blâme contre lui. Il serait éventuellement écarté du poste de chef-commissaire. Il siégerait alors en indépendant et c’est son second qui prendrait la fonction de chef-commissaire.

Tout a commencé lorsque Johnson Roussety devait prendre cette décision litigieuse d’enlever le dossier de l’eau de Louis-Ange Perrine. Malgré les pressions de la direction du MR, Johnson Roussety refuse de revenir sur sa position. C’est ainsi qu’une réunion de la dernière chance est organisée, ce 7 janvier. Cette dernière tourne mal.

Désormais, la confrontation semble incontournable à la tête du MR à moins d’un revirement spectaculaire de la situation.

Nazim ESOOF

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires