Crime à Le Bouchon : le meurtrier-violeur vient de passer dix-huit mois en prison

Avec le soutien de

&nbspIl surprend un couple d’adolescents en train de flirter. Avec le pied-de-biche censé lui servir à trouver des appâts pour la pêche, ce cambrioleur fiché à la police fracasse le crâne du garçon avant d’abuser de la fille. Il est passé aux aveux et comparaîtra en cour, ce matin.

A peine remis en liberté après dix-huit mois à l’ombre pour cambriolage, Fleurino Calou, 35 ans, a commis l’abominable le dimanche 7 novembre. Surprenant un jeune couple en train de flirter sur la plage du Bouchon, situé au fin fond de Plaine-Magnien, il a fracassé le crâne du garçon avec un pied-de-biche – une pince servant à enlever les clous – avant d’abuser de la jeune fille.

Il était près de 8h30 quand cet habitant de la localité connu de la police pour divers larcins est passé à côté de l’endroit où Cédric Matombé se trouvait avec sa copine. Il était alors à la recherche de teck-teck, appâts pour la pêche, sur la grève avec le pied-de-biche. Il est resté un bon moment à les observer.

Les deux jeunes âgés de 17 ans ne pouvaient imaginer qu’ils étaient en danger sur cette plage réputée pour sa beauté sauvage. D’autant plus qu’avec des amis habitant la région, ils étaient descendus dans un bungalow, tout près, ce week-end là pour fêter un anniversaire.

Après les avoir surveillés durant plus d’une heure, Fleurino Calou s’est approché du couple. S’attaquant au garçon par derrière, il lui a infligé deux coups à la tempe avec la barre métallique, avant de se jeter sur l’adolescente. Sonné par l’agression, Cédric Matombé a couru à l’aveuglette mais s’est affalé au sol.

Alertés par les cris de détresse de la jeune fille, des personnes se trouvant sur la plage sont venues à son secours. Ce qui a mis en fuite le récidiviste qui aura quand même eu tout le loisir d’abuser et d’agresser celle-ci. La police de Plaine-Magnien a aussitôt été mandée sur les lieux et la jeune fille emmenée à l’hôpital pour des soins.

Au moment où elle faisait le récit du drame, le sergent Jean-Charles, aidé de volontaires, a retrouvé Cédric Matombé dans un fourré, Il était en sang et portait un sous-vêtement et un t-shirt. L’adolescent était un élève du Mauritius College. Il venait de terminer son School Certificate.

Outre les responsables des CID de Mahébourg et de Rose-Belle, tout l’état-major de la division Sud de la police a débarqué sur place pour aider à arrêter le suspect. Même Ramparsad Sooroojebally, commissaire de police par intérim, a fait le déplacement pour suivre l’évolution de l’enquête.

La CID de Plaine-Magnien, menée par le sergent Kedoo, le caporal Kheeroo ainsi que les constables Jugasing et Meetoo ont toutefois vite fait de comprendre avoir à faire à Fleurino Calou d’après la description fournie par la fille. Cette équipe a fini par le débusquer à 17h45 sur le site d’une maison en construction.

Il a alors été remis à la Major Crimes Investigation Team (MCIT) de Curepipe, menée par l’inspecteur Vikash Seebaruth, qui est arrivé sur les lieux entretemps. L’arme du crime avait déjà été retrouvée sur lui et il est passé aux aveux, en disant que de regarder le jeune couple l’avait excité. «Monn exsite kan monn trouve zot», a-t-il déclaré aux enquêteurs.

La jeune fille est sous observation à l’hôpital. Son ami a été autopsié en début de soirée de dimanche. Les deux coups infligés par Fleurino Calou ne lui ont laissé aucune chance de survie. Il a eu deux vertèbres brisées au niveau du cou et le crâne fracturé, ce qui a causé sa mort, selon le constat du chef du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin.

Fleurino Calou comparaîtra en cour de Mahébourg, ce matin sous une accusation d’assassinat et de viol. Avant d’être emmené sur les lieux du crime pour une reconstitution des faits qui s’annonce sous tension. Au même moment, auront lieu les funérailles de Cédric Matombé . Le cortège funèbre partira du domicile de son père, à Plaine-Magnien.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires