Crime à Grand-Baie : Le travesti avoue avoir égorgé Reena Manogee pour du Subutex

Avec le soutien de

Nelson Stewart Philibert, dit Macumba, a fini par vider son sac. Il a reconnu avoir tué la jeune femme pour lui avoir refusé du Subutex. Il l’a frappé avec un cutter en croyant qu’elle avait préféré remettre cette drogue au suspect de 17 ans.

Il est finalement passé à table. Le travesti Nelson Stewart Philibert, dit Macumba, a avoué dans l’après-midi du vendredi 10 juin avoir égorgé Reena Manogee, 26 ans, dans la nuit du mercredi 8 juin dernière l’immeuble abritant le restaurant Bay Lounge, à Grand-Baie.

Le mobile : il est sorti de ses gonds quand elle l’a vu avec le fils de Marie-Claude Duquesne. Il a cru qu’elle avait préféré remettre du Subutex à ce dernier alors qu’il lui en avait vainement réclamé des fragments des minutes plus tôt, ce qui l’a poussé à lui infliger la blessure mortelle à la carotide.

Macumba, connu pour faire le trottoir aux abords du Banana Café, un pub très fréquenté de Grand-Baie, était considéré comme l’un des principaux suspects de ce crime dès la découverte du corps de la victime. Les limiers de la CID de Grand-Baie et de la Major Crimes Investigation Team (MCIT) ayant appris qu’il était la dernière personne à l’avoir vu en vie.

Quand les enquêteurs ont fini par appréhender Marie-Claude Duquesne, 34 ans, son fils de 17 ans et sa fille de 15 ans le jeudi 9 juin, le puzzle a commencé à se mettre en place. Tous trois ont avoué avoir été témoins du crime commis sur un sentier de Cité Lumière, un bidonville malfamé construit illégalement sur les marécages.&nbsp

Dans une tentative de se dédouaner dans cette affaire, Marie-Claude Duquesne et ses enfants ont déclaré aux enquêteurs que Macumba, 26 ans, a tué Reena Manogee par vengeance. Ils ont expliqué que le travesti n’a pas digéré le fait qu’elle lui ait « volé » un client Réunionnais et qu’elle l’a égorgée au moment où elle partait récupérer un préservatif.

Tous trois ont participé à une reconstitution des faits en fin d’après-midi du jeudi 9 mai alors que Macumba a invoqué son droit au silence. Dans le milieu travesti de Grand-Baie, il était alors question que c’est le fils de Marie-Claude Duquesne qui aurait égorgé Reena Manogee pour une histoire de Subutex.

À midi vendredi, les quatre suspects ont été traduits en cour de Mapou sous une accusation provisoire de meurtre. C’est sur le chemin du retour que le travesti a fait savoir aux enquêteurs qu’il voulait soulager sa conscience.

Macumba a indiqué qu’il avait rencontré Reena Manogee tard dans la soirée et qu’il lui a réclamé du Subutex, sachant qu’elle en faisait le commerce. La jeune femme lui a toutefois assuré qu’elle n’en avait pas en sa possession.

Aux alentours de 23 heures, il a surpris Reena Manogee avec le fils et la fille de Marie-Claude Duquesne. Sachant que l’adolescent est lui aussi accroc à cette drogue, il a cru qu’une transaction se déroulait. « Han mwa mo demandé to pas donné, pou li to donné », lui a-t-il lancé en tirant un cutter qu’il porte sur lui au cas où la situation dégénère avec un client.
En fait, d’après l’enquête par les hommes de l’inspecteur Jodhoa et du sergent Jughoo, le fils de Marie-Claude&nbsp s’en est pris à Reena Manogee quand elle lui a indiqué qu’elle n’avait pas de Subutex sur elle. Il était en train de la menacer avec un canif quand sa mère et sa sœur sont venues s’interposer.

C’est à ce moment-là, vers les 23 heures, que Macumba a fait son apparition. En voyant la scène, il a fait une grosse méprise qui va l’envoyer directement aux Assises. Quand à Marie-Claude&nbsp et ses deux enfants, ils devront être poursuivis pour complicité de meurtre aussitôt le dossier bouclé.

Les enquêteurs vont plancher sur les images de vidéosurveillance qui montrer le crime en différé afin de ficeler le dossier à charge contre Macumba. Son cutter n’a pas été récupéré, sauf l’étui retrouvé à quelques mètres du lieu du crime. L’autopsie de Reena Manogee par le chef du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, révèle qu’une seule entaille a suffi pour qu’elle se vide de son sang.

&nbsp

&nbsp

Vel Moonien et Bertrand Hrisson

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires