Cri d’alarme des pharmaciens contre la médecine préventive

Avec le soutien de

Ces pharmaciens ciblent particulièrement la médecine ayurvédique et chinoise. Les pharmaciens déplorent, en fait, l’absence de contrôle régissant la vente de ce type de produits.

«Tout le monde importe et vend ce qu’il veut et vante des bienfaits que l’on ne peut même pas vérifier», lâche Jayesh Rampadarath, président de la Pharmaceutical Association of Mauritius (PAM). «Nous n’avons rien contre ces méthodes de traitement. Elles ont fait leurs preuves», précise Jayesh Rampadarath.

Mais, fait-il ressortir, «sans contrôle, on ne peut pas dire si c’est un produit authentique ou altéré. Le pire, c’est que dans certains cas, on ne peut même pas lire ce qui est écrit sur la boîte et le revendeur promet des miracles. C’est une porte ouverte pour les médicaments contrefaits».

Le président de la PAM explique que «lorsque nous importons un médicament, il nous faut déposer tous les tests effectués en laboratoire et indiquer s’il y a des effets secondaires». Toutefois, souligne-t-il, «ce n''''est pas le cas pour la médecine alternative».

D’autre part, Jayesh Rampadarath indique être très concerné par les effets indésirables de ces médicaments sur la santé.

Lire plus dans l’express.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires