Couverture politique par la télévision nationale : le MMM prépare sa réplique

Avec le soutien de

Le Mouvement Militant Mauricien (MMM) ne partage pas l’avis de l’Independent Broadcasting Authority (IBA) à l’effet que la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) accorde un traitement&nbsp équitable à tous les partis politiques. Ses hommes de lois préparent un dossier pour lui permettre de donner la réplique.&nbsp

La plainte du Mouvement Militant Mauricien (MMM) sur la couverture «inéquitable» de la campagne électorale par la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) est injustifiée. C’est ce qu’a statué le comité de l’Independent Broadcasting Authority (IBA). Lors d’un point de presse ce 16 avril à l’hôtel Four Points by Sheraton à Ebène, les Mauves ont indiqué qu’ils se tiennent prêts à prendre les «mesures appropriées».

Le MMM&nbsp a indiqué que même si l’IBA a tranché en faveur de la MBC dans ce litige (lire article), il maintient sa position. C’est ainsi que deux membres de ce parti, en l’occurence Rajesh Bhagwan et Steeve Obeegadoo, ont longuement critiqué la MBC, l’accusant de privilégier la retransmission des points de presse et autres rendez-vous de l’Alliance de l’Avenir et d’accorder une couverture moins importante aux événements organisés par l’Alliance du cœur.

«Nos hommes de loi suivent de près l’évolution des choses… Nous sommes en train de constituer un dossier », soutient Steeve Obeegadoo. Ce dernier ajoute : «Nous nous tenons prêts à prendre les mesures appropriées.»

C’est le 7 avril que le MMM avait adressé une lettre de protestation contre la MBC concernant certaines diffusions qui favoriseraient, selon ce parti, le Premier ministre et l’Alliance de l’avenir. Lors de son point de presse, le parti a résumé toutes les procédures de plainte entreprises en ce qui concerne cette affaire dont des lettres envoyées «à plusieurs reprises» à l’Electoral Supervisory Commission (ESC).

Les animateurs&nbsp de la conférence de presse sont revenus sur des propos tenus par des membres de l’Alliance de l’Avenir, dont le président du Mouvement Socialiste Militant (MSM). Ils accusent ce dernier d’avoir fait des allégations qu’ils jugent fausses et malicieuses sur le leader du MMM. Les membres de l’Alliance du Cœur ont mis en garde contre ce qu’ils considèrent être une violation du Code de conduite.

L’alliance du Cœur a également annoncé son programme d’activités pour les jours qui suivent. Ce vendredi 16 avril, elle tient un meeting à Chemin-Grenier.&nbsp Dimanche 18 avril,&nbsp elle sera à Triolet, dans la circonscription du Premier ministre. Le lundi 19 avril, c’est à Mahébourg qu’elle organisera un meeting.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires