Cour de Port-Louis : la police compte objecter à la remise en liberté de l’ex-ministre Soodhun

Avec le soutien de

Le président du Mouvement Socialiste Militant, Showkutally Soodhun a été arrêté. Il sera présenté au magistrat siégeant au tribunal de Port-Louis, pour&nbsp vraisemblablement&nbsp répondre d’une accusation de complot. Les enquêteurs envisageraient d’objecter à sa libération sous caution.

Comme attendu, l’ex-ministre Showkutally Soodhun a été déféré au tribunal de Port-Louis à la fin de son interrogatoire par les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department (CCID). Il était interrogé dans la cadre de l’enquête engagée dans le sillage de l’accusation de propagation de fausses nouvelles faite par le Premier ministre à l’encontre du leader de l’opposition.

On se rappellera que le 9 juillet dernier, le leader du Mouvement Militant Mauricien avait déclaré lors d’une conférence de presse qu’il tenait des informations de sources ministérielles à l’effet que le chef du gouvernement serait intervenu dans pour favoriser le rachat de la clinique MedPoint par l’Etat.&nbsp Paul Bérenger avait affirmé qu’il avait appris que Navin Ramgoolam avait rencontré le Dr. Krishan Malhotra, propriétaire de la clinique avant de téléphoner au Chief Government Valuer pour lui ordonner d’effectuer une deuxième évaluation de la clinique. L’établissement hospitalier a été finalement acquis&nbsp pour Rs 144,7 millions après avoir été estimé au départ à Rs 75 millions.
&nbsp
Le Premier ministre avait par la suite consigné une déposition pour accuser le leader du MMM de propagation de fausses nouvelles. Ce dernier, convoqué par la commission anti-corruption a révélé que c’est le Dr Zouberr Joomaye, candidat battu du MMM aux dernières législatives qui lui avait confié qu’il détenait l’information de l’ex-ministre Soodhun.

Le Dr. Zouberr Joomaye a été entendu par les enquêteurs et il a été arrêté, hier mardi 27 septembre avant d’être remis en liberté sous caution. Il est accusé d’avoir comploté avec Showkutally Soodhun pour propager de fausses nouvelles et porter atteinte à l’intégrité du Premier ministre.

Le président du Mouvement Socialiste Militant été entendu par le CCID hier, pendant plus de cinq heures. A la mi-journée, il a été arrêté et conduit au Tribunal de Port-Louis. A 15h30, il attendait toujours pour comparaître devant le magistrat. Les bruits couraient qu’il se pourrait que la police objecte à sa remise en liberté sous caution.
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires