Cour de Port-Louis : l’ex-ministre Soodhun libéré sur parole sera admis en clinique

Avec le soutien de

L’objection de la police à la remise en liberté de l’ex-ministre Showkatally Soodhun n’a pas été retenue. Il a été libéré sur parole et viendra payer sa caution demain. Pris d’un malaise,&nbsp Soodhun a été transporté&nbsp à la clinique Apollo Bramwell mandée au tribunal.

Showkatally Soodhun&nbsp accusé d’avoir participé à un complot pour porter atteinte à l’intégrité du Premier ministre été libéré sur parole. Il devra s’acquitter demain, jeudi 29 septembre, de deux cautions de Rs 25 000 et d’une reconnaissance de dette de Rs 200 000.

La police avait objecté à la remise en liberté conditionnelle de l’ex-ministre Soodhun inculpé et accusé de complot dans le cadre de l’enquête de sur la propagation alléguée de fausses après une plainte logée par le Premier ministre en juillet dernier.

Deux arguments sont avancés par la poursuite pour demander à la cour de refuser une caution à l’ex-ministre Soodhun.&nbsp D’abord, les autorités affirment que Showkatally Soodhun est déjà en liberté conditionnelle. Il est poursuivi pour participation à une manifestation illégale devant les locaux de Radio One, le 4 mai 2009. Ensuite, la police affirme que l’ex-ministre pourrait influencer des témoins dans le procès qui lui est intenté.

Me Mooloo Gujadhur, l’avocat de Showkatally&nbsp fait ressortir que leur client devrait pouvoir bénéficier d’une caution. Il a fait ressortir que l’acusé a collaboré avec la police et qu’il n’y a aucun lien entre les deux procès intentés à Showkatally Soodhun.

Entretemps, l’ex-ministtre qui est un patient cardiaque s’est senti mal. Il a été ausculté dans l’enceinte du tribunal par une équipe de médecins de la clinique Apollo Bramwell&nbsp dépêchée à Port-Louis.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires