Coupe de la République (demi-finale): Qualification au forceps de Pamplemousses

Avec le soutien de

Le billet pour la finale a été chèrement acquis pour Pamplemousses. L’équipe d’Henri Spéville a eu toutes les peines du monde à se débarrasser de l’Association Sportive Rivière-du-Rempart (ASRR), hier après midi, au stade Auguste Vollaire.

Une victoire acquise dans les prolongations deux buts à un. Donné comme favori, Pamplemousses revient vraiment de loin dans cette demi-finale.

« On peut être heureux, car on est passé tout près de l’élimination », reconnaît le coach de la formation nordiste, Henri Spéville. En effet, Colin Bell et les siens ont égalisé dans les dernières secondes des arrêts de jeu avant de forger leur qualification dans les prolongations.

But gag

Cette place en finale, Pamplemousses l’a obtenue non sans peine comme le confirme Henri Spéville. « On est passé à côté de notre première mi-temps.

On s’est mis en danger. Mais, en seconde partie, on a été mieux dans le jeu et on a réussi à trouver la brèche en fi n de rencontre. Dans l’ensemble, ça a été un match équilibré et une vraie joute de coupe ».

Dans le camp de l’ASRR, c’est la déception. Il y a de quoi l’être, car ils ont raté leur billet pour la finale de peu. « On peut être déçu car on était tout proche de la finale. On a craqué physiquement en fi n de rencontre et à cause d’un manque de concentration.

Qui plus est, la sortie sur blessure de Doro a changé la donne », regrette, l’entraîneur joueur de Rivière-du-Rempart, Tony François.

Cette demi-fi nale n’a pas été de haute facture. Pamplemousses a eu du mal à entrer dans le match, laissant le soin à l’ASRR de diriger les opérations.

C’est, d’ailleurs, en toute logique que le club de Rivière du- Rempart a ouvert la marque tout juste avant la pause grâce à un coup franc magistral des 25 mètres en pleine lucarne de Jean-Marc Marie.

Après le repos, Pamplemousses a haussé le ton. L’ASRR a bien géré son avance avant de, progressivement, flancher physiquement. Les multiples sauvetages de Nicholas Doro, qui a même arrêté un penalty de Williamo, ne suffiront pas. Dans les « dying seconds » des arrêts de jeu, Frédéric Chavry a sauvé, inextrémis, son équipe d’une élimination, en trouvant l’égalisation.

A partir de là, il n’y avait qu’une seule équipe sur la pelouse et à huit minutes de la fin des prolongations, Pamplemousses a fait la différence.

Remplaçant Doro dans les buts, Jean-Yves Jackson a, en quelque sorte, offert la qualification à l’équipe adverse en encaissant un but gag.

C’est donc Pamplemousses SC qui croisera le fer avec Petite- Rivière-Noire FC en finale de cette Coupe de la République à une date à être fixée.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires