Copyright Bill : Bérenger s’adoucit

Avec le soutien de
Paul Bérenger a salué les amendements apportés au «Copyright Bill».

Paul Bérenger a salué les amendements apportés au «Copyright Bill».

Le leader de l’opposition a adopté une position plus ou moins consensuelle hier, mardi 1er avril. Lors de son intervention sur le Copyright Bill, Paul Bérenger a salué les amendements de dernière heure apportés au projet de loi. Pourtant, rien n’était gagné.

 
Il y a quelques jours à peine, le leader des mauves avait exprimé sa colère à l’effet «que d’un trait de plume, le ministre Choonee éliminait les artistes du Board» de la Mauritius Society of Authors (MASA). L’amendement qui a surtout attiré les faveurs de Paul Bérenger est le fait que trois représentants des artistes siégeront au conseil d’administration de la MASA. «C’est un pas en avant même si j’aurais souhaité que les artistes soient mieux représentés», a lancé le leader de l’opposition.
 
Même si Paul Bérenger a reconnu qu’il y a eu du désordre au sein de la MASA, il trouve aberrant qu’avant les amendements, il était prévu que le conseil d’administration soit notamment composé de quatre experts en Copyright qui seraient nommés par le bureau du Premier ministre. Ce qui l’étonne également est que plusieurs représentants de ministères, surtout celui du bureau du Premier ministre, soient évincés du conseil d’administration. «En tout cas, nous allons remédier à cela quand nous reprendrons le pouvoir », a-t-il indiqué. Paul Bérenger a, en outre, exprimé sa tristesse de voir que les artistes sont divisés. «La semaine dernière, j’ai demandé le renvoi des débats sur ce projet de loi et ce n’est que ce matin (hier ; NdlR) qu’ils se sont rencontrés.»
 
De son côté, Shakeel Mohamed a fait un plaidoyer en faveur des artistes. Il a mis l’accent sur la nécessité d’une gestion saine des fi nances de la MASA. «Dans plusieurs pays européens, les royalties payées aux artistes sont en hausse. Contrairement à Maurice.» Il a réclamé que plus de pouvoirs soient confi és à l’Independent Broadcasting Authority pour que cette instance s’assure qu’au moins 40 % du contenu proposé sur des radios privées soit des oeuvres d’artistes locaux.
 

Les artistes contestent le Copyright Bill

Des artistes se sont regroupés hier matin au centre Marie Reine de La Paix, à Port-Louis. Leur but : que ce projet de loi soit revu. Ils affirment que le «Copyright Bill», qui remplacerait la «Copyright Act» en vigueur depuis 1997, serait anticonstitutionnel, car il porterait atteinte à leurs droits.

«Selon le Copyright Bill, la MASA sera remplacée par une autre société qui sera gérée par l’État. Le Board comprendra des membres choisis par l’État. Tous les Assetsde la MASA seront ainsi transférés à la nouvelle société», indique Zanzak Arjoon, président de l’Association des auteurs compositeurs mauriciens.

Les artistes envisageraient deux solutions pour protester contre ce projet de loi : avoir recours au moyen légal ou démissionner en bloc de la nouvelle société.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires