Convoqué devant l’EOC, Sik Yuen refuse de se présenter

Avec le soutien de

Le ministre Michael Sik Yuen devait se présenter devant l'EOC le 15 janvier mais il a décidé de ne pas s'y rendre.

Il avait obtenu un délai jusqu’à la fin du mois. Mais Michael Sik Yuen a décidé de ne pas se présenter devant l’Equal Opportunities Commission. Il est reproché au ministre du Tourisme d’avoir tenu des propos discriminatoires lors d’un meeting à Curepipe dans le cadre des élections municipales de 2012.

Il devait initialement se présenter devant l’Equal Opportunities Commission(EOC) le 15 janvier. Ayant obtenu un délai jusqu’à la fin du mois, Michael Sik Yuen, qui doit répondre aux accusations de discrimination politique portées à son encontre, a décidé de ne pas s’y rendre.

Son avocat, Me Rama Valayden, a fait parvenir une lettre en ce sens à l’EOC vendredi. Il explique que son client compte se prévaloir de son droit au silence. «Il a tout à fait le droit de le faire, l’EOC n’est pas une cour de justice. Il peut donc se prévaloir de son droit au silence», indique une source proche du dossier à l’express.

Il est reproché au ministre du Tourisme d’avoir tenu des propos discriminatoires lors d’un meeting à Curepipe dans le cadre des élections municipales de 2012. Deux témoins affirment que Michael Sik Yuen a déclaré à la foule que le gouvernement central ne décaisserait pas les fonds nécessaires à la réalisation des projets des municipalités contrôlées par l’opposition.

«Après la déclaration d’un premier témoin, il (NdlR, Michael Sik Yuen)a nié toute l’affaire. Ensuite, il y a eu un second témoignage et le ministre a voulu connaître l’identité de ce témoin», explique la source. Toutefois, l’EOC lui a seulement transmis les faits qui lui sont reprochés. «L’EOC n’attendait que sa réponse formelle aux accusations portées contre lui pour finaliser le dossier.»

La commission décidera aujourd’hui, lors d’une réunion, du sort de Michael Sik Yuen. «Demain (NdlR, lundi), nous déciderons s’il faut aller jusqu’à l’Equal Opportunities Tribunal pour cette affaire.»

Nous avons tenté de joindre Me Rama Valayden pour plus de détails, en vain.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires