Controverse autour de la performance des ministres Beebeejaun, Kasenally et Dulull

Avec le soutien de

La polémique continue au sein du Parti Travailliste, à Port-Louis. Le Lord-Maire est monté au créneau, le mardi 16 mars, pour défendre le Vice-Premier ministre. Sheik Mukhtar Hossenbaccus laisse entendre que c’est une minorité qui veut la tête de Rashid Beebeejaun.

Ces dernières semaines, le Deputy Prime Minister, ainsi&nbsp les ministres Dulull et Kasenally&nbsp ont été régulièrement pris à partie par les membres de l’Association Solidarité Musulmane. Cette association regroupe plusieurs organisations, à savoir l’Union Musulmane, le Muslim Council et la Mauritius Muslim League. Plusieurs membres actifs du Parti Travailliste dont Naseer Beekhy, coordonateur rouge pour les quatre circonscriptions de la capitale font aussi partie de cette association.

La réplique aux critiques de l’Association Solidarité Musulmane est venue du Lord-maire, Sheik Mukhtar Hossenboccus. C’était lors des célébrations du 42e anniversaire de l’Indépendance et des 18 ans de la République, organisées par l’Islamic Centre for Disabled Children, à Cité Martial, le mardi 16 mars.

Shiek Hossenbaccus estime que ceux qui contestent la position de Rashid Beebeejaun au sein du gouvernement ne sont que des roder-boutes. Il a lancé un appel à l’unité et à la solidarité au sein de la communauté musulmane. Le Lord-maire&nbsp a demandé au Premier ministre de permettre que Rashid Beebeejaun garde son poste de Deputy Prime Minister quelle que soit la configuration politique à venir.

«Il y a des personnes qui disent que Rashid Beebeejaun n’est pas digne d’être le No. 2 du gouvernement. Ne vous laissez pas diviser. Restons unis et solidaires. N’ecoutez pas les palabres. Nous voulons Rashid Beebeejaun comme Vice-Premier ministre», a-t-il affirmé avec force.

L’association Solidarité Musulmane, pour sa part, réclame le départ des ministres Beebeejaun, Dulull et Kasenally et refuse de les soutenir lors des prochaines législatives.

Cette organisation a été mise en place suite à l’agression alléguée d’Ismaël Jeeawoody membre du Hadj commitee dans le bureau du Vice-premier ministre, le mois dernier. La première sortie de ses membres contre les trois ministres date du jeudi 18 février dernier.

Hier, lundi 15 mars, les membres de Solidarité Musulmane étaient en compagne à Plaine Verte. Ils dénonçaient ce qu’ils qualifient de trahison de la part des «représentants de la communauté musulmane au sein du gouvernement».

Busheer Moideen, président de l’Union Musulmane (UM) a contesté la nomination de Rasid Beebeejaun au poste de Deputy Prime Minister.&nbsp Quant à Asraf Dulull, le président de l’UM n’hésite pas à dire qu’il sera son adversaire lors des prochaines élections.

«Ces ministres ont failli dans leur tâche. Non seulement en ce qui concerne la communauté mais également sur le plan national. Ils ont travaillé uniquement pour leur clique. Il y a d’autres personnes qui sont capables de travailler en priorité pour le pays, sans pour autant délaisser la communauté», explique Bushir Moideen.

Cependant, les membres de l’Association Solidarité Musulmane ne remettent pas en cause leur soutien à Navin Ramgoolam. Ils continueront à soutenir le Parti Travailliste et son leader quoi qu’il arrive, disent-ils. Toutefois, ils sont déterminés à&nbsp poursuivre leur&nbsp stratégie d’opposition aux ministres Beebeejaun, Dulull et Kassenally.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires