Conseil des ministres : Des ministères importants alloués aux membres du MSM

Avec le soutien de

Le nouveau gouvernement comprendra une majorité de ministres travaillistes. Toutefois, le MSM hérite d’importants ministères socioéconomiques. Le cabinet ne comptera que trois femmes et il comprend un grand nombre de médecins et d’avocats. Lexpress.mu présente un rapide portrait des ministres.

Le Conseil des ministres a été constitué le mardi 11 mai. Il est composé de 25 ministres, le chef du gouvernement compris. Hormis les circonscriptions no. 4 (Port-Louis-Nord – Montagne -Longue), no. 19 (Rose-Hill – Stanley) et no. 20 (Beau-Bassin – Petite- Rivière), toutes les autres ont un représentant au Cabinet. Si l’Alliance de l’avenir n’a pas d’élus au no. 20, en revanche, elle a un député correctif, Reza Issac, au no. 19 et deux élues, Mireille Martin et Kalyanee Juggoo, au no. 4.

La répartition du nombre de ministères entre les partenaires de l’Alliance de l’Avenir s’établit comme suit : le Parti travailliste (PTr) aura 15 ministres, outre le chef du gouvernement, le Mouvement socialiste militant (MSM) en aura sept, le Parti mauricien social démocrate (PMSD) comptera deux ministres et le Mouvement rodriguais (MR) en aura un. Le MSM hérite d’importants ministères, à savoir les Finances, l’Industrie et le Commerce, le Tourisme, la Sécurité sociale, la Santé, les Technologies de l’information et de la Communication et la Fonction publique.

Trois femmes seulement siègeront au Conseil des ministres. Plus de la moitié des membres du gouvernement sont âgés d’une cinquantaine d’années. À 71 ans, le vice-Premier ministre, Rashid Beebeejaun, est le plus âgé et Michaël Sik Yuen, 39 ans, est le plus jeune ministre du nouveau gouvernement.&nbsp

Le Conseil des ministres est dominé par trois catégories professionnelles : les médecins, avocats et enseignants. Lexpress.mu vous présente un rapide portrait des membres du gouvernement.

1.&nbspNavin Ramgoolam – Premier ministre, ministre de l’Intérieur et des Communications extérieures

Agé de 63 ans, le Premier ministre est médecin et avocat de formation. Il est le fils de l’ancien Premier ministre, sir Seewoosagur Ramgoolam, le père de la Nation. Il est leader du PTr en 1991 et est élu aux élections de cette année-là. Il devient ainsi leader de l’opposition. En 1995, en alliance avec le Mouvement militant mauricien (MMM) de Paul Bérenger, il devient Premier ministre. Son parti est battu en 2000, mais il est élu.

En 2005, il reprend le pouvoir après avoir contracté une alliance avec le PMXD de Xavier Duval, le Mouvement républicain de Rama Valayden et Les Verts Fraternels de Sylvio Michel. Pour les élections du 5 mai dernier, il a choisi de faire alliance avec le MSM. Navin Ramgoolam se présente comme un rassembleur. Il affirme que les grands axes de sa politique sont la démocratisation de l’économie et l’égalité des chances pour tous les citoyens.
&nbsp
2.&nbspRashid Beebeejaun&nbsp - vice-Premier ministre et ministre des Services publics

Pédiatre très connu, Rashid Beebeejaun a 71 ans. Il est élu pour la première fois à l’Assemblée nationale en 1995 sous la bannière du MMM. Artisan de l’alliance PTr-MMM, il est passé au Parti travailliste lors de la cassure du gouvernement PTr-MMM. Il est élu en 2000 alors que le PTr est battu. En 2005, il est présenté comme vice-Premier ministre de Navin Ramgoolam et contribue à ramener une bonne partie de l’électorat musulman vers le PTr. Il a auparavant été ministre des Infrastructures publiques.

3.&nbspXavier Duval, vice-Premier ministre et ministre de l’Intégration sociale et de l’Empowerment économique

Le leader du PMSD est le fils de feu Sir Gaëtan Duval, l’ex-vice-Premier ministre qui a été un des principaux acteurs politiques des années 60 à 90. Cet expert comptable est devenu député pour la première fois en 1987. Il a été ministre de l’Industrie de janvier à novembre 1995, puis est passé au ministère du Tourisme pendant plusieurs années.

4.&nbspPravind Jugnauth, ministre des Finances et du Développement économique

Le leader du MSM est, lui aussi, issu d’une famille de politiciens. Il est le fils de sir Anerood Jugnauth, le Président de la République, qui lui a passé les rênes de son parti lorsqu’il s’est retiré de la politique active en 2003. Elu pour la première fois en 2000, il occupe les fonctions de ministre de l’Agriculture dans un gouvernement MMM-MSM avant de passer aux Finances quand Paul Bérenger a succédé à sir Anerood Jugnauth comme Premier ministre. Battu aux élections de 2005, il a pu retrouver un siège de député en infligeant une défaite à son oncle Ashock Jugnauth, lors d’une élection partielle à Moka – Quartier-Militaire en mars 2009.

5.&nbspAnil Bachoo, ministre des Infrastructures publiques, de la National Development Unit et du Transport

Cet enseignant d’hindi, âgé de 56 ans, est au départ un travailliste. En 1987, il rompt avec les Rouges pour former son parti avant de s’allier au MMM. Par la suite, il se rapproche une fois de plus du MSM de sir Anerood Jugnauth. Elu en 1991, il devient ministre des Travaux. En 2000, il est nommé à l’Environnement avant de se brouiller avec les Jugnauth et Bérenger. Il se rapproche alors du PTr. En 2005, il obtient l’investiture du PTr et se fait élire dans son fief à Flacq – Bon-Accueil. Depuis, il a été&nbsp ministre des Infrastructures publiques.

6.&nbspArvin Boolell, ministre des Affaires étrangères

Issu d’une famille de politiciens, ce médecin de 57 ans est le doyen des élus travaillistes. Il se fait élire sans interruption depuis 1987 à Rose-Belle – Vieux Grand- Port. A chaque fois que son parti a été au pouvoir, il a été ministre. Après avoir occupé le portefeuille de l’Agriculture, il y a deux ans, il est passé aux Affaires étrangères. Arvin Boolell vient d’une famille de politiciens. Son père, sir Satcam Boolell, à un moment à la tête du PTr, a été ministre de l’Agriculture et des Affaires étrangères.


7.&nbspAbu Kasenally, ministre des Terres et Logement

Ce chirurgien de 68 ans s’est jeté dans l’arène politique à la fin de sa carrière professionnelle. Avant de se joindre au PTr, il avait été très proche du MMM. Son frère l’universitaire, Swaley Kasenally, avait été le ministre de l’Energie des Mauves en 1982 et ministre des Affaires étrangères en 1993. Abu Kasenally s’est porté candidat pour la première fois en 2000 dans la circonscription no.3, Port-Louis. En 2005, il est élu à la Caverne –Phoenix. Il a été ministre des Services publics avant d’être muté aux Terres et Logement.


8.&nbspSheila Bappoo, ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille

Ancienne du MMM, cette ancienne enseignante de 62 ans, se joint au MSM en 1983. Elle a été ministre de la Condition féminine et du Travail dans les gouvernements de sir Anerood Jugnauth de 1983 à 1995. En 2000, elle adhère au PTr et cinq ans plus tard, se faisant élire sous la bannière rouge. Elle se voit alors confier le portefeuille de la Sécurité sociale qu’elle quitte désormais pour retrouver le secteur du Bien-être de la Famille.


9.&nbspNando Bodha, ministre du Tourisme et des Loisirs

Cet avocat de 56 ans a plusieurs cordes à son arc. Il est journaliste et docteur en Urbanisme.&nbsp Il a été, dans le passé, directeur général de la télévision nationale et attaché de presse du Premier ministre, sir Anerood Jugnauth.&nbsp Nandho Bodha a été ministre du Tourisme après les élections de septembre 2000. Puis, en 2003, il a pris la relève de Pravind Jugnauth à l’Agriculture.

10.&nbspVasant Bunwaree, ministre de l’Education et des ressources humaines

Ce cardiologue a commencé sa carrière politique au MSM. Il est, par la suite, passé au PTr. Vasant Bunwaree, qui s’est toujours présenté à Mahebourg-Plaine Magnien, a été ministre du Travail, ministre des Finances et ministre de l’Education.


11.&nbspSatish Faugoo, ministre de l’Agro Industrie et de la Sécurité alimentaire

Cet avocat de 48 ans avait démissionné de la magistrature en 1998 pour se présenter sous la bannière du PTr à une élection partielle à Flacq – Bon-Accueil après le décès de l’ancien ministre Gian Nath. Il avait causé la surprise en surclassant sir Anerood Juganauth et Madan Dulloo, alors dans l’opposition.


12.&nbspShowkutally Soodhun, ministre de l’Industrie et du Commerce

Ce syndicaliste de 59 ans s’est joint au MSM en 1987. Il s’est toujours montré d’une loyauté vociférante envers les Jugnauth. Plusieurs fois parlementaire depuis 1991, il a est nommé ministre du Travail en 2000. Il a été député correctif en 2005.


13.&nbspDeva Virahsawmy, ministre de l’Environnement et du Développement durable

Le secrétaire général du PTr fait partie de la vieille garde rouge. Cet expert-comptable de 60 ans vient d’une famille traditionnellement travailliste. Son père Simadree Virahsawmy a été ministre de la Protection des consommateurs dans le gouvernement post-1976 de sir Seewoosagur Ramgoolam. Elu pour la première fois en 1995, il avait été ministre de l’Energie. En 2000 et 2005, il est privé d’investiture après avoir tenu un discours raciste à l’égard de Paul Bérenger lors d’une réunion.


14.&nbspRajesh Jeetah, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Science, de la Recherche et de la Technologie

Rajesh Jeetah, 48 ans, est un ancien chargé de cours à l’université de Maurice. Il a été engagé dans la recherche à un certain moment de sa carrière. Le nouveau ministre vient également d’une famille de politiciens. Son père, Ramnath Jeetah,&nbsp a été ministre sous sir Seewosagur Ramgoolam. Rajesh Jeetah se fait élire pour la première fois en 2003 à Piton – Rivière- du-Rempart lors de l’élection partielle visant à remplacer sir Anerood Jugnauth qui avait accédé à la présidence de la République. Quand le PTr prend le pouvoir en 2005, élu à Rose-Belle – Vieux Grand-Port, il devient ministre du Commerce avant de passer à la Santé juqu’à sa présente nomination.


15.&nbspDevanand Ritoo, ministre de la Jeunesse et des Sports

Ancien cadre de la State Bank of Mauritius, il en est à son deuxième mandat de député. Cet ancien footballeur de la 1ère&nbsp division, âgé de 52 ans, a été nommé ministre de la Jeunesse et des Sports en 2008.

16.&nbspLeela Devi Dookun-Lutchmun, ministre de la Sécurité sociale, de la Solidarité nationale et de la réforme des institutions

Enseignante de formation, Leela Devi Dookun-Lutchmun, se fait élire à Vacoas-La Caverne pour la première fois en 2000. Elle s’était fait réélire dans la même circonscription en 2005, avant de changer de cap, le 5 mai dernier, pour accompagner son leader à Moka – Quartier-Militaire. Auparavant, elle avait déjà assumé le portefeuille de ministre des Arts et de la Culture.


17.&nbspHervé Aimé, ministre des Collectivités locales

Propriétaire de taxi, opérant dans un hôtel du littoral, Hervé Aimé, 52 ans, est un fidèle du PTr. Il avait été au Parlement en 1995 et avait servi comme PPS. Par la suite battu aux élections de 2005, il préside l’Agaléga Corporation. Il devient ministre des Collectivités locales en décembre dernier après le décès subite du titulaire, James Burty David.


18.&nbspMaya Hanoomanjee, ministre de la Santé et de la Qualité de la vie

C’est une ancienne haut fonctionnaire qui occupé des postes de responsabilités dans plusieurs ministères et des corps parapublics. Proche des Jugnauth et du MSM, elle se fait élire en 2005 à Savanne – Rivière-Noire. Elle était dans les rangs de l’opposition durant ces derniers cinq ans.

19.&nbspMukeshwar Choonee, ministre des Arts et de la Culture

Agé de 57 ans, il est enseignant de formation. Cet ancien du MSM est élu pour la première fois en 1991. Il devient ministre des Arts et de la Culture. Par la suite, il est réélu en 2000, toujours dans les rangs du MSM et est nommé au ministère du Logement et des Terres. Vers la fin de son mandat, il avait été arrêté par l’ICAC suite à une accusation de corruption. Il avait alors démissionné comme ministre. Plus tard, il s’est rallié à Anil Bachoo qui avait quitté la barque du MSM pour se rapprocher du PTr. Il dispose d’un bon ancrage au sein d’une influente société socioculturelle, Après la victoire du PTr en 2005, il est nommé haut commissaire de Maurice à New Delhi.


20.&nbspTassarajen Pillay Chedumbrum, ministre des Technologies de l’information et de la communication

Cet avoué de profession est peu connu du grand public. Agé de 50 ans, il était à sa première participation à une élection législative. Il dit avoir une grande admiration pour l’ex-leader de son parti, sir Anerood Jugnauth.


21.&nbspNicolas Von Mally, ministre de la Pêche et de Rodrigues

Le leader du Mouvement rodriguais, âgé de 49 ans, est enseignant de profession. Il est entré en politique en 1987. Il est député correctif en 1995 et devient leader de l’opposition, pendant 13 mois à la faveur du 60-0. C’est sa première accession à un poste ministériel.


22.&nbspAshit Gungah, ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives

Ingénieur de formation et directeur d’une entreprise textile, Ashit Gungah, 49 ans, est un membre du MSM. Il a été élu dans sa circonscription de Grand-Baie – Poudre-d’or en 2000. Il a la réputation d’être un député de proximité et en est à sa première affectation ministérielle.


23.&nbspShakeel Mohamed – Ministre du Travail et des Relations industrielles

Cet avocat est à son deuxième mandat. En 2005, il avait été élu à Rivière-des- Anguilles – Souillac. Il vient d’une famille de politiciens. Depuis les élections du 5 mai, il représente la circonscription de son grand-père, Sir Abdool Razack Mohamed, et il a obtenu le même portefeuille du Travail que son père, Yousouf Mohamed. Celui-ci avait occupé ces fonctions dans le gouvernement de sir Seewoosagur Ramgoolam après les élections de 1976.


24.&nbspYatin Varma, Attorney General

Cet avocat membre du PTr a été député de Mahébourg – Plaine-Magnien. Ses relations avec son collègue de parti, le ministre Bunwaree, ont été tumultueuses. Finalement, il a n’a pas obtenu d’investiture du PTr aux dernières élections. En contrepartie, le Premier ministre lui avait promis le poste d’Attorney General, ce qui est fait.

25.&nbspMichaël Sik Yuen, ministre des PME, des Coopératives et des Consommateurs

Ce jeune directeur de compagnie, âgé de 39 ans débute sa carrière politique en 2005 après ses études au Canada. Proche de Xavier Duval, il a été maire de Curepipe pendant deux ans. Il est député correctif.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires