Confluences: livrés au star système

Avec le soutien de

Ségolène Royal a participé à l’inauguration du Salon du Livre 2014, qui s’est tenu du 6 au 9 mars.

Le jour d’ouverture, il n’y en avait que pour Ségolène Royal. Veste rouge et grand sourire, il a presque fallu extraire la dame de l’interminable séance de dédicaces. Tant le public se pressait autour d’elle, pour faire signer des livres disponibles sur place autour de Rs 800.

Alors qu’elle fait le buzz en raison de son éventuelle entrée au gouvernement de François Hollande, Ségolène Royal précise qu’elle n’est pas venue pour parler politique. Elle est d’ailleurs là avec la moins médiatique – la moins intéressante ? – de ses casquettes, celle de vice-présidente de l’Internationale socialiste, organisation mondiale des partis sociaux-démocrates, socialistes et travaillistes.

Mais au détour des figures héroïques qu’elle recense dans Cette belle idée du courage (Stéphane Hessel, Nelson Mandela, François Gabbart, vainqueur du Vendée Globe, Soeur Emmanuelle, Jeanne d’Arc, etc.), Ségolène Royal fait une «révélation». Une attention du Premier ministre (PM) mauricien à son égard : après sa défaite aux élections présidentielles, lors d’un congrès de l’Internationale socialiste en Afrique du Sud, en 2012, le PM lui glisse une citation de Paulo Coelho, à propos du guerrier qui gère sa défaite, sur un morceau de papier. Touchée. La petite phrase arrive après sa défaite aux présidentielles. Au point où la petite phrase est en exergue, deux ans plus tard, de son dernier livre.

Samedi, au troisième jour du salon, Edwy Plenel, «un ferment de désordre, un journaliste», attire la profession bien sûr, mais aussi un public fourni, qui n’en pense pas moins sur les journalistes et leur indépendance. Et qui a à l’esprit le contexte malaisé dans lequel évolue «une section de la presse» locale.

Edwy Plenel a attiré les foules samedi 8 mars.

Le patron de Mediapart est autant à l’aise à l’écrit qu’à l’oral. Ce qui donne une remuante conférence, où Edwy Plenel se refuse de citer directement les puissants du jour, alors qu’en même temps, leur ombre n’est jamais bien loin. Est-ce innocent si Edwy Plenel cite Peau noire, masques blancs de Frantz Fanon : «Il ne faut pas essayer de fixer l’homme car son destin est d’être lâché» ? Lui qui milite pour le droit à l’information. Lui qui est convaincu que même quand l’accès à l’information est verrouillé, il faut contourner le problème. «On a toujours besoin d’un journaliste indépendant», martèle-t-il. «Nous sommes bien placés pour savoir qu’il y a des démocraties de plus ou moins basse intensité (…) L’utopie c’est un non lieu, mais que l’on cherche toujours comme on cherche l’horizon».

Nicolas Hulot, président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme.

Quelques instants plus tard, c’est devant une forte assistance, ce qui, par ailleurs, n’a pas manqué de surprendre Nicolas Hulot, président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, que ce dernier a présenté sa conference, samedi. Ayant pour thème Le XXIe siècle sera écologique ou ne sera pas, la conférence a duré plus longtemps que prévu, soit un peu plus d’une heure, tenant en haleine ceux présents. Qu’est-ce qui aura attiré la foule ? Est-ce le sceau “vu à la télé” ? Alors même que TF1 a diffusé la dernière d’Ushuaïa, le 27 février dernier. Ou est-ce un intérêt grandissant pour l’écologie et pour le sort de la planète bleue ? Quoi qu’il en soit, ils étaient nombreux après la conference, à ne pouvoir s’empêcher d’éprouver une sensation d’inquiétude pour les décennies à venir.

Selon Nicolas Hulot, qui assène des faits aussi implacables qu’effrayants, nous vivons une heure décisive pour l’avenir de la planète et de l’être humain. La Terre serait en pleine mutation et deux choix, explique l’écologiste, s’offrent à l’être humain. Soit laisser le temps faire les choses ou essayer de prendre en main la mutation. Le temps nous est cependant compté. L’avenir, ajoute-t-il, se trouve dans la conscience humaine et l’énergie renouvelable.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires