Comores : un chef religieux écope d''une peine de 5 ans pour corruption

Avec le soutien de

Le chef religieux comorien et secrétaire général du Mouftorat, la plus haute instance religieuse des Comores, Said Abdallah Rifki, a écopé d''''une peine de cinq ans de prison suite à une affaire de corruption selon la sentence prononcée par le tribunal de Moroni.

Le jugement comprend deux ans de prison ferme et trois ans de sursis, et son complice, un agent d''une société de commerce, doit purger une lourde peine de sept ans dont quatre de prison ferme et trois ans de sursis.
Said Abdallah Rifki est accusé de tenter de soudoyer le directeur de cabinet du ministère de l''Intérieur de lever une mesure fermant des débits de vente sauvage d''alcool en Union des Comores.

Il y a six mois, le président comorien Ikililou Dhoinine avait annoncé dans son discours d''investiture à faire de la lutte contre la corruption l''un de ses chevaux de bataille et a mis en place une commission nationale de lutte contre la corruption.

(Photo : Le tribunal de Moroni.)

(Source : Agence de presse Chine Nouvelle).

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires