Comores : l’Etat lance un recensement de ses agents

Avec le soutien de

A partir du 6 juin prochain, l’Etat comorien lance une opération de recensement des ses agents sur toute l’étendue du territoire, pour contrôler l''''existence physique de tous les fonctionnaires&nbsp et leurs compétences réelles.&nbsp&nbsp&nbsp

Le mois de juin sera marqué par un grand recensement des agents de l’Etat. Les équipes du comité de pilotage vont sillonner les trois îles de l''Union des Comores afin de recueillir des informations sur le nombre et les qualifications des travailleurs payés par l’Etat. « L’union des Comores sort d’une période très active de réorganisation administrative. Le temps est donc venu de disposer des outils indispensables à la maîtrise des effectifs et de la masse salariale, afin de mieux utiliser les ressources humaines de l’Etat pour le service public dû aux comoriens », explique un document de presse distribué pour expliquer le pourquoi de cette opération.

Selon ce même dossier, il s’agira d’identifier&nbsp tous les agents de l’Etat et&nbsp de valider leur situation « afin de savoir précisément qui fait quoi, et où ». Ce recensement, financé en partie par la Banque mondiale, va se dérouler pendant 11 semaines.&nbsp

L’opération comportera donc&nbsp à la fois un dénombrement, une identification, un contrôle et un enregistrement des fonctionnaires et autre agents civils de l’Etat quelle que soit leur administration d’appartenance et quel que soit leur statut. Même les stagiaires, ceux qui sont détachés ou en disponibilité, seront tous comptabilisés dans cette opération.

Une présence physique de l’agent ainsi que celle de son chef est requise. « Il s’agit de rencontrer physiquement chaque agent, sur le son lieu de travail, en présence de son chef direct », précise le secrétaire général adjoint du ministère des finances qui co-préside le comité de pilotage.

Les agents de l’Etat doivent disposer d’un certain nombre de documents pour se faire recenser. A coté des diplômes et autres attestions qui justifient de leur statut, tout agent devra être en possession d''une carte d''identité biométrique sous peine de ne pouvoir être recenser et donc de perdre son emploi.

(Source : Malango Actualité.)
&nbsp
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires