Comores : « Mayotte est comorienne et le restera à jamais… »

Avec le soutien de

Dans une déclaration parue dans le journal comorien Al-Watwan du 12 septembre, le Comité Maoré, qui continue de réclamer le retour de Mayotte dans "son giron naturel", s’interroge sur la stratégie des Comores.

Le Comité Maoré s’interroge sur la stratégie du nouveau gouvernement comorien, 100 jours après la prise de pouvoir du Dr Ikililou et à la veille de la 66ème assemblée générale de l’Onu. Le nouveau chef de l’Union des Comores n’a en effet toujours pas reçu le Comité en audience.

Celui-ci dénonce "l’incapacité de la diplomatie comorienne à obtenir une dénonciation ferme et vigoureuse de la France lors du sommet africain de Malabo, le premier après la "départementalisation française" de l’île comorienne", et regrette que la "question de Mayotte" n’y a même pas été abordée.

Le Comité se plaint aussi du fait que lors des derniers Jeux des îles de l’océan Indien, les Comores ont affronté Mayotte "sans état d’âme et sans la moindre explication des autorités comoriennes ».&nbsp Il déplore également le fait que dans la lettre de mission que le président Ikililou a remis au ministère des Relations extérieures, "la question de Mayotte figure en bonne place mais n’a donné lieu à aucun développement, aucun objectif concret n’a été fixé.

Elle donne l’impression d’une simple formalité dont on s’acquitte le plus simplement possible".
Pour le Comité, la France doit être "condamnée par la Cour pénale internationale pour crime contre l’Humanité" car elle "compte sur sa force et sa puissance pour faire passer l’occupation de Mayotte comme un fait accompli". Il appelle donc les nouvelles autorités comoriennes à "renverser la tendance, ne plus céder aux chantages sur l’aide et/ou sur le visa et mener une diplomatie intelligente pour obtenir que la France soit mise au banc des accusés.

C’est la seule façon d’agir pour le dialogue", croit le Comité, qui demande le vote d’une nouvelle résolution à l’Onu, car "aux yeux du monde, Mayotte ne sera jamais un département français. Mayotte est comorienne et le restera à jamais…".

(Photo : Mamoudzou, chef lieu de Mayotte.)

(Source : Flash Info, 13 septembre 2011.)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires