Collectivités locales : Hervé Aimée fustige les employés des Citizen Advice Bureau

Avec le soutien de

Le ministre des Collectivités locales est d’avis que les Citizen Advice Bureau doivent être plus actifs et aider les gens. Hervé Aimée avance que ces bureaux ne fonctionnent pas au meilleur de leur capacité.

« Les Citizen Advice Bureau sont endormis. » Et c’est le ministre des Collectivités locales qui l’a affirmé. Il trouve que ces bureaux ne jouent pas leur rôle de facilitateur pour la société civile.

Il a fait cette déclaration au centre municipal de St François-Xavier lors d’une cérémonie en mémoire de Gorah Issac. Rappelons que ce dernier, conseiller municipal, enseignant, journaliste et travailleur social, est né en 1910 et décédé en 1972.

« Les Citizen Advice Bureau devraient aider les citoyens à faire des démarches administratives. Or, ce n’est pas ce que nous constatons. Et pourtant, ces organismes sont équipés pour effectuer toutes ces demandes », poursuit-il.

Ce dernier trouve même que ce sont les stations de radio qui font le travail de ces bureaux. Il salue l’initiative de ces radios tout en soulignant que les Citizen Advice Bureau « doivent se relancer et se mettre davantage au service des gens ».
Ensuite, Hervé Aimée a rappelé qu’une centaine de personnes sont employées dans les quelque 35 bureaux à travers l’île. « Il y a, à peu près, trois ou quatre personnes par bureau qui sont payées pour fournir ces services à des gens qui n’arrivent pas à écrire ou qui souhaitent savoir s’ils sont éligibles pour des prêts ou des schemes. Mais aujourd’hui ce sont les radios qui s’occupent de cette tâche », soutient-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires