Collectivités locales : Bérenger promet de remplacer la nouvelle loi sitôt au pouvoir

Avec le soutien de

Le chef de l’opposition dit son désamour sur la New Local Government Bill. Il met en lumières certains articles qui semblent accorder les pleins pouvoirs au ministre des Collectivités locales et annonce une réunion du Bureau politique mauve pour décider de la marche à suivre au sujet de la délimitation des arrondissements.

Parole de Paul Bérenger. Dès que le Mouvement militant mauricien (MMM) va se retrouver au pouvoir, il va mettre la nouvelle loi sur les Collectivités locales à la poubelle et la remplacer par une nouvelle. Rencontrant la presse ce samedi 10 décembre, le chef de l’opposition affirme que l’ancienne loi de 2003, votée par l’alliance MMM/Mouvement socialiste militant (MSM), était bien meilleure que celle votée par la majorité rouge/bleu cette semaine au Parlement.

Le chef de file des militants met également en lumière des détails de la New Local Government Bill, qui attend d’être avalisée par le Président de la République, qui donneraient les pleins pouvoirs au ministre de tutelle sur les Collectivités locales. Ainsi, au cas où il y aurait des démissions au sein d’une administration locale et qu’il n’y aurait personne sur la liste de réserve, le ministre serait en droit de nommer qui il veut.

Au sujet de la délimitation des arrondissements dans les villes, Paul Bérenger note que la nouvelle loi prévoit désormais des consultations entre le Président et le Commissaire électorale alors que, dans le temps, il devait s’en remettre à l’Electoral Boundaries Commission (EBC).

Le Bureau politique du MMM compte ainsi se pencher sur la question et décider s’il faut demander au Président que des modifications soient apportées au texte de loi. Mais Paul Bérenger explique cependant qu’il craint que pouvoir n’utilise cette démarche comme prétexte pour retarder encore plus l’échéance électorale.

Sur les autres thèmes de l’actualité, le leader mauve a tenu à démentir tout rapprochement avec le PTr, surtout après ses conversations animées avec le chef du gouvernement, Navin Ramgoolam, lors du lancement du livre de son ancien adjoint, Jayen Cuttaree, un fervent partisan d’une alliance rouge-mauve. « Le remake de 2000 est toujours en considération », a martelé Paul Bérenger.&nbsp

Quant à la réintégration de la syndicaliste Rehana Ameer à son poste à la station de radiotélévision nationale, le chef de l’opposition dit apprécier que le Premier ministre ait pris en compte une solution qu’il lui avait soufflé. Au sujet de l’agression d’une garde-chiourme à la prison des femmes lors d’une fouille pour mettre la main sur des téléphones portables, il demande aux autorités de mettre en place le protocole de sécurité nécessaire pour éviter ce genre d’incidents et que cette aile de la Prison Centrale ne devienne pas un « magasin de portables ».

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires