Colère à Souillac: Arvin Boolell calme les habitants en l’absence des députés de la région

Avec le soutien de

Alors que les députés de la circonscription No. 13 ont joué aux abonnés absents durant toute la journée face aux appels de détresse des habitants de Souillac, c’est le ministre Arvin Boolell qui est descendu sur le terrain pour calmer les esprits.

C’est vers 14 heures, ce mercredi 13 février, que le ministre des Affaires étrangères est arrivé à Souillac. Après une brève discussion avec les manifestants qui bloquaient la route principale depuis les petites heures du matin suite aux inondations, la situation est revenue à la normale. En attendant l’intervention d’un membre du gouvernement, le leader de l’opposition qui était également sur place a organisé un début de travaux d’évacuation des eaux et de déblayage des débris qui obstruaient les canalisations.

Depuis hier soir une centaine de maisons avait été inondées par les grosses averses qui se sont abattues sur l’ensemble de l’île et plus particulièrement dans le sud du pays. Après les nombreux appels des habitants en colère pour que les députés de la région, notamment les ministres Abu Kasenally et Tassarajen Pillay Chedumbrum ainsi que le Deputy Speaker, Pradeep Peetumber, viennent à leur rencontre, c’est finalement le ministre des Affaires étrangères qui s’est rendu sur les lieux pour débloquer la situation.

Sollicité pour une réaction suite à la protestation des villageois de Souillac, le ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum confirme qu’il ne compte pas se rendre sur les lieux, comme l’exigent les habitants. Il affirme, pour sa part, qu’une réunion urgente est prévue ce jeudi 14 février pour évaluer les dégâts causés par les pluies torrentielles dans cette localité. Il explique qu’il ne s’est pas rendu sur le terrain pour des raisons de sécurité.

«Si je vais sur les lieux, il risque d’y avoir une émeute. Je comprends la réaction des gens. Mais je constate aussi que d’autres personnes se sont rendues sur les lieux pour faire de la politique et ce n’est pas mon but. Avec une telle situation, une émeute peut vite être déclenchée», lance Tassarajen Pillay Chedumbrum.

De plus, le ministre affirme que ses collègues députés de la région ne comptent pas non plus faire le déplacement par mesure de sécurité. «Le comité d’urgence se réunira demain matin et sera composé du ministre Anil Bachoo, Abu Kasenally, des cadres de la National Development Unit et des conseillers de district», affirme Tassarajen Pillay Chedumbrum.

Pourtant le ministre Arvin Boolell est parvenu à calmer les esprits. Les habitants ont accepté de mettre fin à leur protestation. La route est à nouveau praticable.

AVIS AU PUBLIC : Vous êtes témoin d’incidents ou de dégâts causés par les pluies torrentielles, envoyez-nous vos photos et vidéos à l’adresse e-mail suivante : [email protected] ou via notre page Facebook: http://www.facebook.com/#!/lexpress.mu.

&nbsp

Estelle Bastien/Jean Yves Chavrimootoo

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires