Code de conduite électoral: le délai pour les consultations étendu d’une semaine

Avec le soutien de

Les consultations publiques, engagées par l’Electoral Supervisory Commission (ESC) sur le Code de Conduite et qui devaient prendre fin le 20 novembre prochain, ont été repoussées jusqu’au vendredi 27 novembre.

Le but est d’accorder aux partis politiques et au public en général plus de temps pour leurs réflexions. Dans un communiqué daté du 4 novembre dernier, le président de l’ESC, Me Yusuf Aboobaker, appelle les partis politiques ainsi que tous ceux intéressé à soumettre leurs points de vue et leurs propositions écrites en vue de la préparation d’un code de conduite dans le cadre des prochaines législatives.

«C’est à la demande de plusieurs partis politiques que nous avons décidé d’étendre ce délai. Demande que j’estime être tout à fait légitime. Je ne pense pas qu’une semaine de plus aboutira à un retard conséquent. Mais si nous voulons avoir un travail bien fait bien ficelé, il faut donner du temps aux gens pour approfondir leurs réflexions et peaufiner leur travail», explique Irfan Rahman, le Commissaire électoral.

Il est aussi question de donner force de loi à ce document. Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, avait, dans sa réponse à la PNQ du leader de l’opposition en date du 20 octobre dernier, soutenu qu’il était pour un projet de loi allant dans ce sens. Le Premier ministre s’était également dit favorable de doter l’ESC de pouvoirs régulateurs afin d’enquêter sur les pratiques et dépenses électorales.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires