Cindy Legallant disculpé de l’accusation de faux témoignage

Avec le soutien de

Cindy Legallant a été acquittée, le mardi 31 mai en cour intermédiaire. La passeuse de Subutex était accusée d’avoir refusé de témoigner contre Sada Curpen lors d’un procès entendu en février 2010.

La nutritionniste, Cindy Legallant a été disculpée ce mardi 31 mai en Cour intermédiaire de l’accusation de « giving misleading evidence to court » qui était retenue contre elle. Dans son verdict, le magistrat Azam Neerooa, siégeant à cette même instance, a fait ressortir que « la poursuite n''''a pas réussi à prouver la culpabilité de l’accusée au delà de tout doute raisonnable ».

Les hommes de loi de la défense Mes Razack Peeroo, Senior Counsel, et Assad Peeroo ont soutenu que ladite accusation ne pouvait être retenue contre leur cliente, celle-ci ayant déjà été sommée de payer une amende de Rs 2 000 pour ce même délit.

Le magistrat Neerooa a également souligné s’être basé uniquement sur les éléments de ce procès avant de rendre son jugement. Cindy Legallant avait été interceptée par la brigade anti-drogue à son retour de Paris, à l’aéroport de Plaisance le 23 juillet 2008 avec Rs 23 millions de Subutex dans ses bagages. Le lendemain, en Cour de district de Grand-Port, une accusation provisoire de possession de drogue a été logée contre elle. Peu de temps après, elle a écopé de 40 mois de prison.

En février 2010, Cindy Legallant est assignée à témoigner dans le procès intenté à Sada Curpen et Paul Curtis Stéphane Villars, tous deux accusés d’entente délictueuse pour prendre possession de ce stock de Subutex. Coup de théâtre, Cindy Legallant refuse de témoigner contre Sada Curpen. « Je n’ai rien à dire », avait-elle répété lors de cette audience.

De là, la jeune femme a été placée en détention policière et les proches de Sada Curpen l’ont accusé de leur avoir réclamé de l’argent afin de ne pas impliquer ce dernier.

Ce n’est que le jeudi 21 avril dernier que la nutritionniste a juré un affidavit en Cour suprême pour affirmer que le commanditaire de ce stock de Subutex est bel et bien Sada Curpen. Cindy Legallant a expliqué être désormais en mesure de tout avouer car elle estime que la sécurité de son fils n’est plus en jeu.

Si aujourd’hui, la nutritionniste a été acquittée, elle doit cependant toujours purger sa peine de 40 mois de prison pour possession de drogue. Et l’on ne sait toujours pas si le Directeur des Poursuites Publiques (DPP) va poursuivre Sada Curpen suite à l’affidavit de Cindy Legallant.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires