Cimetière de Bois-Marchand : des archéologues d’une université américaine approfondissent leurs recherches

Avec le soutien de

Les archéologues de l’université américaine de Stanford à l'oeuvre dans le cimetière de bois-marchand ce mercredi 10 juillet.

C’est la troisième fois que ces archéologues de l’université américaine de Stanford viennent passer au peigne-fin le cimetière de Bois-Marchand. Leur but : découvrir si les six squelettes déterrées jusqu’ici sont ceux des travailleurs engagés indiens.

C’est un Mauricien Krish Seetah (photo ci-dessous), professeur et chercheur du département d’anthropologie de l’université américaine de Standord qui mène l’équipe. Il est accompagné de ses étudiants. Et c’est la troisième fois que l’Apravasi Ghat Trust Fund fait appel à eux pour travailler sur les squelettes des engagés indiens.  Ils étudient les squelettes datant des années 1800 pour déterminer comment ces personnes sont mortes.
 
 
 
 
Ce site intéresse l’équipe car il n’a pas été altéré depuis 1867,  soit depuis l’époque ou des travailleurs engagés étaient encore à Maurice. C’est durant cette période qu’une grande épidémie de malaria avait frappé l’île. 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires