Christian Léopold placé dans le dernier fauteuil de Private Parliamentary Secretary

Avec le soutien de

&nbsp
Le fauteuil avait été laissé libre après le départ du MSM du gouvernement et la nomination des nouveaux ministres le 7 août. Le Premier ministre a choisi d’y installer le député du Mouvement Rodriguais qui en est à son troisième mandat comme parlementaire.
&nbsp
Navin Ramgoolam consolide un peu plus sa majorité à l’Assemblée nationale. Cette fois-ci, sa carte a pour nom Christian Léopold. Le Premier ministre a, en effet, décidé de nommer le député du Mouvement Rodriguais (MR) aux fonctions de Private Parliamentary Secretary (PPS).
&nbsp
Le nouveau PPS, qui soufflera ses 42 bougies ce dimanche 18 septembre, sera attaché au ministère de la Pêche et de Rodrigues où officie déjà son leader, Nicolas Von Mally. Enseignant de formation, Christian Léopold estime que cette nomination vient à point nommé, à un moment où Rodrigues veut se donner un nouveau départ.
&nbsp
« Je voudrais tout d’abord remercier le Premier ministre. Cette nomination est une reconnaissance envers le peuple rodriguais. C’est la toute première fois qu’un fils du sol est fait PPS », fait remarquer le député. « On parle beaucoup du tourisme ces jours-ci. Je vais me concentrer sur le suivi des travaux d’infrastructures car l’un ne va pas sans l’autre », ajoute-t-il.
&nbsp
Actuellement à son troisième mandat sous la bannière du MR, Christian Léopold considère que sa nomination vient « corriger une injustice vis-à-vis de Rodrigues et dans toutes les sphères de la République ». Il a aussi eu une pensée spéciale pour ses parents décédés et à ses mandants qui l’ont toujours soutenu.
&nbsp
Vice-président de la Commission de la démocratisation de l’économie, Christian Léopold a débuté sa carrière politique à l’âge de 22 ans après avoir décroché une maîtrise en biologie. Il s''''est rallié aux MR et il est, à&nbspprésent,&nbspà son troisième mandat.

« C’est une juste récompense, une consécration... ‘Mo bien contan pou li’... Il a été un allié fidèle et c’est un ‘hard worker’ », s’est réjoui Nicolas Von Mally. Et d’ajouter que pour le Mouvement Rodriguais, il ne fait pas de doute que « le Premier ministre apprécie notre travail », confie-t-il ce vendredi soir.

En fait, dans les coulisses, ce fauteuil de PPS était le dernier à pourvoir au sein de l’équipe gouvernementale. Le chef de la majorité l’avait laissé vacant depuis le départ du Mouvement militant mauricien (MSM) suite au coup de force de Pravind Jugnauth peu après l’arrestation de Maya Hanoomanjee dans le sillage de l’enquête de la Commission anti-corruption sur l’achat de la clinique MedPoint par l’Etat.
&nbsp
De l’avis des observateurs politiques, Navin Ramgoolam entretenait le secret espoir qu’après Jim Seetaram et Mireille Martin, un autre membre du MSM se laisserait séduire par la perspective d’occuper le fauteuil de PPS encore libre. Les deux députés élus sous la bannière du Sun Trust ayant juré allégeance à Navin Ramgoolam contre un maroquin ministériel. Au Parti Travailliste (PTr), les cadres ont gardé espoir jusqu’à la dernière minute que la députée Pratibha Bolah allait laisser le Sun Trust pour son ancien fauteuil de PPS.
&nbsp
Finalement, avec la reprise des travaux parlementaires programmée pour le 18 octobre, le Premier ministre a préféré placer sa confiance en Christian Léopold.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires