Chowrimoothoo rattrapé trois mois plus tard pour ses chemises fourrées à l’héroïne

Avec le soutien de

Recherché depuis le 7 mars dernier, Curly Chowrimoothoo a été débusqué dans un appartement à Flic-en-Flac ce samedi 23 juin. Recherché dans l’affaire des chemises bourrées de drogue postées de Madagascar, il fait déjà face à trois procès pour trafic d’héroïne.

Il aura fallu trois mois à la police pour lui mettre la main au collet. Le présumé trafiquant de drogue, Curly Chowrimoothoo, alias Nana, 26 ans, a finalement été arrêté dans un appartement à Flic-en-Flac ce samedi 23 juin 2012 par la Brigade anti-drogue de Rose-Hill. Il était recherché dans l’affaire des deux chemises, contenant 100 grammes d’héroïne, envoyées de Madagascar en mars dernier.

Ce fermier de Cité Kennedy, Quatre-Bornes, a été appréhendé par l’équipe du sergent Dindoyal vers 11 heures dans un morcellement non loin de l’hôtel Manisa. Un téléphone portable a été saisi sur lui et devra servir aux enquêteurs à établir qui sont ceux qui l’ont aidé dans sa cavale.

Le jeune homme était activement recherché depuis le 7 mars 2012, la police ayant établi que les deux chemises bourrées de Rs 1,5 million d’héroïne qui ont transité par l’aéroport de Plaisance lui étaient destinées. Postées de Madagascar, celles-ci devaient être livrées à la Cité Kennedy, ce qui a éveillé les soupçons de la police.

Un examen aux rayons X a confirmé leurs soupçons et un dénommé Louis Rico Jean Yves Aristide, 29 ans, a été arrêté lors de la livraison. Celui-ci a alors dénoncé Curly Chowrimoothoo comme étant le destinataire final.

Le présumé trafiquant de drogue n’est pas inconnu des Casernes centrales, étant déjà sous le coup de trois procès pour trafic d’héroïne. En avril 2011, une enquête avait déjà été ouverte contre lui après le décès du passeur sud-africain Eugene Ernest Flanigan dans un bungalow de Flic-en-Flac. Quelques-unes des capsules de drogue, d’une valeur totale de Rs 18 millions, que celui-ci avait dans l’estomac, s’étaient rompues, le tuant par overdose.&nbsp

Un examen du téléphone portable du passeur avait mené la police à Cité Kennedy. Le numéro de Francis Townsend, l’oncle de Curly Chowrimoothoo, se trouvait dans le répertoire. Francis Townsend, est également connu de la police, ayant déjà été condamné à cinq ans de prison pour trafic de drogue.

Une perquisition chez Curly Chowrimoothoo, par la suite, avait permis la saisie de Rs 1,8 million d’héroïne. Il était, à ce moment-là, sous le coup d’un procès en Cour intermédiaire pour possession de 200 doses d’héroïne et pour son implication dans l’affaire de Rs 4,5 millions d’héroïne importées au pays par deux Malgaches, en octobre 2010.

Ces deux passeuses avaient été appréhendées à Grand-Baie et Port-Louis, respectivement. Rs 305 000 en liquide ainsi que 15 200 dollars avaient été saisis sur elles. Une Mauricienne, « comptable » du présumé cerveau kenyan dans cette affaire, se trouve également être une ex-petite amie du trafiquant Ashraf Mohamed-Ali.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires