Choonee vs Radio Plus : la composition du Complaints Committee de l’IBA contestée

Avec le soutien de

La plainte du ministre des Arts et de la Culture, Mukeshwar Choonee, contre Radio Plus quant à la traduction de sa déclaration en hindi à un rassemblement socioculturel, à d''Epinay, a été entendue ce mardi 12 octobre par le Complaints Committee de l’Independent Broadcasting Authority (IBA).

Cette première séance aura duré plus de trois heures au cours de laquelle l’homme de loi de la station de la rue Labourdonnais a contesté la composition du Complaints Committee de l’IBA. Dans un premier temps, apprenons-nous, Me Sonah Ruchpaul a réclamé des explications quant à l’absence de Hema Boolell dans ce comité.

Le président de l’IBA, Gilbert Ithier, a expliqué qu’étant donné que cette dernière est l’épouse d’un membre de l’opposition, en l’occurrence le député du Mouvement Militant Mauricien (MMM) Satish Boolell, il ne serait « pas éthique » qu’elle soit y présente.

Se basant sur l’affirmation du président de l’IBA, Me Sonah Ruchpaul a alors présenté une motion pour contester la présence d’une autre fonctionnaire dans le comité. L’homme de loi postulait qu’étant donné qu’elle est une employée de l’Etat, cette dernière ne pouvait&nbspêtre partiale vis-à-vis de l’exécutif dont fait partie le plaignant. Après une brève délibération, le Complaints Committee a rejeté cette motion.

D’autre part, selon nos renseignements, la défense a également contesté la traduction soumise par Mme Ramdoonee, une employée du Mahatma Gandhi Institute (MGI). La contestation, cette fois-ci, avait trait à un mot précis. Le mot hindi «phir» traduit par la chargée de cours du MGI par le terme « par extension » alors que la défense maintient que ce mot veut dire «ensuite ». La traductrice s’est rétractée quand la défense lui a demandé de vérifier le mot dans le dictionnaire qu’elle avait elle-même apporté au siège de l’IBA, à Port-Louis.

Cette séance a pris fin avec le contre-interrogatoire de Mukeshwar Choonee par l’homme de loi de la défense. Cependant, l’avocat du ministre, Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel (SC), devait contester cet interrogatoire qui visait à relever les détails de la carrière du politicien, y compris son arrestation en 2003. Encore une fois, la présidence de ce comité a émis un « ruling » en faveur du plaignant.

L’affaire a été renvoyée au 4 novembre prochain, date à laquelle, le contre-interrogatoire de Mukheswar Choonee devra reprendre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires