Choonee: « Je souhaite bonne chance à Reza Issack au Centre culturel islamique »

Avec le soutien de

Le ministre des Arts et de la Culture, Mookhesswur Choonee, affirme que « l’organisation du Hadj continuera comme par le passé ». Cependant, les vives critiques du PSS Reza Issack sur le Centre Culturel Islamique n’auront pas été des coups d’épée dans l’eau : le ministre promet une révision des statuts de l’organisme.

Qu’est-ce qui a changé après les sévères critiques de Reza Issack contre vous et le Centre Culturel Islamique ?

Entre Reza Issack et moi, il n’y a aucun problème. Bien sûr, chacun a ses opinions et nous les exprimons. Je pense que si Reza Issack était à Maurice quand je m’étais exprimé sur l’ICC à l’Assemblée nationale, après une question de l’opposition, le problème ne se serait pas posé. Je maîtrise bien le dossier ICC. Je suis le ministre responsable de ce centre. Reza Issack m’a dit qu’il faut dissoudre le board. Je lui ai dit que cela ne se fait pas comme ça.

Le board du CCI est illégal. Vous avez promis à l’assemblée nationale, il y a presque deux ans, la nomination d’un nouveau board. Pourquoi jusqu’à présent, cela n’a pas été fait ?

J’étais la première personne à avoir découvert que le board était dans l’illégalité. Tous les gouvernements ont fait la même erreur. Ce n’est pas de notre faute si des organisations, c’est-à-dire la Banque Islamique de Développement et le Rabita, n’y sont pas représentées. C’est maintenant que nous sommes en train de tout corriger. Il y a des réalités à considérer.

Faut-il persister dans l’illégalité ?

C’est la raison pour laquelle je vous annonce que nous allons changer le board. Nous allons revoir le statut de l’ICC. Il ressemblera aux autres centres culturels. Je suis en train de consulter le State Law Office pour voir quelles sont les personnes qui doivent siéger au sein du board. Je réfléchis à haute voix. Ce n’est pas finalisé. Mais, pour l’instant, l’organisation du Hadj continuera de la même manière. We are not changing anything.

Le PSS Reza Issack pense qu’il se passe des choses louches au CCI. Que répondez-vous ?

Je ne mettrai pas ma main au feu. Je dis à mon ami Reza Issack : all the best. Aller papa, ine mette ou la-bas, fouiller encore. Mo pe attane gagne ene rapport, solide, ene preuve. Après, action will follow immediately.

Propos recueillis par Abdoollah Earally

&nbsp

Ecouter la bande sonore de l''entretien &gt&gt

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires