Chagos : Le PTr demande à Bérenger de parler d’une seule voix avec Ramgoolam

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition et le Premier ministre devraient parler d’une seule voix sur le dossier du Chagos, car il s’agit là d’un sujet d’intérêt national. C’est l’avis exprimé par la direction du Parti Travailliste, ce samedi 16 juin 2012.

« Nous lançons un appel au leader de l’opposition pour qu’il parle d’une seule voix avec le Premier ministre sur des dossiers d’intérêts nationaux ». C’est l’invitation faite à Paul Bérenger par le président du Parti Travailliste, Patrick Assirvaden. Ce dernier était face à la presse ce samedi 16 juin au Square Guy Rozemont, en présence des députées Nita Deerpalsing et de Stéphanie Anquetil ainsi que de la conseillère municipale, Mirella Palmyre.

Patrick Assirvaden faisait notamment référence au dossier du Chagos, où selon lui les deux hommes doivent être en mesure d’unir leurs compétences. La directrice de communication du Parti Travailliste, a elle aussi abondé dans le même sens. Elle a d’ailleurs salué la dernière Private Notice Question (PNQ) de Paul Bérenger. Ce dernier souhaitait connaître tous les détails de la rencontre du vendredi 8 juin entre Navin Ramgoolam et David Cameron, au 10 Downing Street. Le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM), voulait savoir si le dossier des Chagos avait été discuté lors de ce tête-à-tête.


Dans sa réponse, le chef du gouvernement avait ainsi déclaré que c’est après avoir insisté auprès du Premier ministre Britannique que la souveraineté de Maurice sur les Chagos avait finalement été discutée. « Nous avons beaucoup apprécié la question du leader de l’opposition et nous espérons qu’il continuera dans la même direction », a-t-elle déclaré.
La députée de la circonscription No 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) est aussi d’avis qu’il faut arrêter de tout politiser et de penser comme des Mauriciens ayant à cœur le développement du pays.


La loi en faveur de la dépénalisation partielle de l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG), a aussi été commentée par Nita Deerpalsing. C’est selon elle un grand pas vers la modernité. Cette loi dit-elle est un grand soulagement pour les femmes particulièrement celles avec une situation économique moins aisée. La directrice de communication des rouges, est d’avis qu’il était grand temps pour que Maurice amende cette loi datant de l’époque coloniale.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires