Chaînes de Ponzi: l’ICAC suspend cinq employés

Avec le soutien de

La Commission anti-corruption ( ICAC) a annoncé la suspension de cinq employés qui ont commis une infraction au code d’éthique de l’institution en investissant dans les chaînes de Ponzi qui font l’objet, en ce moment, d’une série d’enquêtes policières et financières.

Les cinq employés ne font pas partie du personnel enquêteur précise dans une communication jeudi après-midi 25 avril, l’ICAC.  «Une enquête officielle interne a été initiée, menée par l’Intelligence Team de la Commission. Des actions disciplinaires ont été entamées le 15 avril dernier, selon les paramètres légaux et du code d’éthique, déontologique et de discipline interne de l’ICAC,» annonce l’ICAC qui souligne que ces employés ont investi des sommes d’argent dans des pyramides financières.

Les employés concernés ont été suspendus «selon les procédures établies, en attendant les conclusions de l’enquête interne,» souligne l’ICAC.


La commission affirme ne pouvoir confirmer les informations selon lesquelles ces employés auraient agi comme agents des sociétés incriminées. «L’enquête interne n’a rien démontré dans ce sens jusqu’ici,» souligne le communiqué.


L’ICAC participe aussi aux investigations sur ces agences qui opèrent des pyramides financières sous la coordination de l’Asset Recovery Office.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires